ÉconomieIndustrie financièreMarchés et finance

Nestlé, HSBC et Roche, premières capitalisations boursières mondiales

1 min de lecture

Les secteurs de la grande consommation et de la santé sont les mieux valorisés.

Le géant de l’agroalimentaire Nestlé (valorisé 164,1 millions d’euros), le groupe bancaire HSBC (160,6 millions d’euros) et le laboratoire pharmaceutique (159,8 millions d’euros) occupent les trois premières places du classement des 100 premières entreprises mondiales en fonction de leur capitalisation boursière établi par PwC. Suivent la compagnie pétrolière Royal Dutch Shell, le laboratoire Novartis et l’entreprise minière BHP Billiton.

Sur 100 entreprises, 73 sont présentes dans le palmarès depuis 2008. « Le maintien de la consommation et le développement des classes moyennes dans de nombreux pays émergents ont permis à ces entreprises multinationales de maintenir, voire augmenter, leur capitalisation boursière », explique l’associé responsable de l’activité Marchés de capitaux chez PwC, Philippe Kubisa. Le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne forment le trio de tête des pays comptant le plus d’entreprises présentes au palmarès.

Le secteur de l’énergie enregistre les moins bonnes performances sur cinq ans, en ne comptant plus que 18 entreprises – contre 28 en 2005 – dans le classement. La capitalisation boursière des firmes a également reculé, passant de 1624 à 983 milliards d’euros. A l’inverse, la grande consommation (distribution et biens)  ainsi que la santé apparaissent comme les deux secteurs qui tirent le mieux leur épingle du jeu.

2494 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Économie

Après la crise, les professionnels des spiritueux doivent s'adapter aux bouleversements de la consommation

La fermeture des cafés-restaurants et la limitation des déplacements a affecté l’activité des producteurs de spiritueux. Ceux-ci cherchent aujourd’hui à coller à une consommation moins fréquente, mais plus attentionnée.
EntreprisesServices

Télétravail, restrictions : les distributeurs automatiques de café et de friandises face à la crise

En janvier 2022, les professionnels de la distribution automatique (55 000 personnes) prévoient une chute de leur chiffre d’affaires de 50%, dans un contexte d’obligation de recours au télétravail et de baisse des déplacements. L’interdiction de la consommation dans les cinémas ou dans les transports s’ajoute à cette situation. Yoann Chuffart, délégué général de la Fédération nationale de vente et services automatiques, revient sur les conséquences de cette situation.
ÉconomieEntreprisesIndustrie

“Le Made in France ne suffit pas à faire vendre un produit”, rappelle Tiphaine Chouillet (La Racine)

Entreprises françaises patrimoniales ou sociétés en transition vers le made in France, tels sont les profils de structures qu’accompagne La Racine. Créé en 2015, ce cabinet de conseil intervient sur l’ensemble de la chaîne de la valeur.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire