ÉconomieEntreprisesManagement

La génération Y estompe partiellement le clivage hommes/femmes au travail

Les jeunes hommes reconnaissent la mixité comme un facteur de performance, mais certains expriment des craintes quant au leadership féminin.

La place des femmes dans le monde de l’entreprise évolue… et les jeunes hommes prennent ces changements en compte. Une enquête menée par Deloitte et WoMen’Up auprès de 750 hommes de la génération Y, de 60 nationalités différentes. 86 % des sondés pensent ainsi que les attentes professionnelles des femmes sont différentes de celles des femmes de la génération précédente, et 76 % d’entre eux émettent la même opinion par rapport aux attentes personnelles.

Même si les inégalités entre hommes et femmes demeurent importantes au sein de nombreux pays, « un mouvement, violent parfois, silencieux ailleurs, se dessine. Un mouvement qui refuse cette situation et demande une place égale pour les deux sexes », explique la directrice de la diversité du groupe Mazars, Muriel de Saint Sauveur. Le partage des tâches évolue – 70 % des sondés se disent prêts à ralentir leur carrière pour s’occuper de leurs enfants – tout comme le regard sur la mixité : 63 % des hommes de la génération Y la préfèrent dans leur équipe. Les notions de performance, d’équilibre et d’ambiance y sont notamment attachées.

Ce consensus apparent cache des préférences marquées en matière de management. 33 % des hommes de la génération Y préfèrent être managés par un homme (57 % déclarent n’accorder aucune importance au genre de leur manager), et 18 % des sondés préfèrent manager un homme.

Par ailleurs, 29 % des hommes de la génération Y expliquent s’être déjà sentis « menacés » par les femmes dans leur environnement professionnel. Ces craintes s’estompent au fur et à mesure de l’avancement des carrières. Serait-ce le signe de leur poids croissant au sein des organisations ?

A lire également
Actualité socialeManagementSociété

“Il est essentiel de comprendre le fonctionnement d'une personne en crise pour désamorcer les tensions”

Comprendre une situation conflictuelle et agressive, tel est l’objet de “L’art de gérer les conflits”. Son auteur, Olivier Maillot, formateur spécialisé en gestion de crise, décrypte ces enjeux.
EntreprisesManagement

Les astuces de Snapshift pour convaincre les restaurateurs en quête d’un outil de gestion de planning

Permettre aux restaurateurs de gérer le planning de leurs salariés, disposer d’un panorama des heures effectuées, telles sont les fonctionnalités de Snapshift.
EntreprisesManagementServices

L’outil de planning pour les restaurateurs Skello a gagné des clients durant la crise

Skello, un outil de gestion de plannings pour l’hôtellerie-restauration, a gagné de nouveaux clients issus de secteurs différents durant le confinement.

Laisser un commentaire