Entreprises

Le mojito, cocktail phare des rhums bio de Saint James

2 min. de lecture
Stephen Martin - Rhum Saint James

La marque de rhums Saint James met en avant sa gamme bio en préconisant notamment la réalisation de mojitos, selon les règles de l’art, encouragée par l’essor des cocktails à domicile.

Jusqu’à la fin du mois de juin, la marque de rhums agricoles Saint James investit une terrasse du quartier de Bercy, dans le 12ème arrondissement de Paris, pour faire valoir ses engagements environnementaux. « L’eau de la distillation est réutilisée pour irriguer les champs », illustre Claudia Ferreira, cheffe de produit. La marque, basée en Martinique et créée en 1765, développe sa gamme de rhums sous la houlette de son maître de chai, Marc Sassier.

Saint James met notamment l’accent sur ses six rhums issus de l’agriculture biologique (trois par récolte), moyennant un surcoût de 35% par rapport à des rhums traditionnels. « Le rhum agricole est le plus aromatique au monde, grâce à sa distillation en colonne créole. Plus on distille, plus on perd d’arômes » rappelle également Stephen Martin, brand ambassador. Le rhum agricole représente seulement entre 3% et 5% de la production mondiale de rhum.

Davantage de cocktails réalisés à la maison

L’équipe marketing compte sur le développement des cocktails à la maison pour pousser la marque. « Durant les confinements, les consommateurs ont apprécié pouvoir réaliser des cocktails plus recherchés chez eux, avec des recettes originales. Nous avons aussi une communauté qui s’intéresse à la mixologie, et qui apprécie de pouvoir retrouver nos produits dans les bars. Certaines gammes, comme les single casks ou l’Essentiel, sont par ailleurs disponibles uniquement chez les cavistes », explique Claudia Ferreira.

Mojito au rhum Saint-James

Une distribution tous azimuts donc, mais un accent mis sur le mojito, « dont la plus vieille trace remonte à 1586 », rappelle Stephen Martin. Saint James propose à ses consommateurs de s’initier à l’art du mojito, que ce soit par l’intermédiaire d’ateliers ou de fiches recettes. « Le rhum agricole a besoin d’eau ». 1cl de sirop de sucre de canne liquide, 2cl de citron vert pressé, 4cl de rhum pure canne bio à 40%, 8cl d’eau pétillante (le caractère désaltérant étant porté par le gaz), 8 feuilles de menthe et une étape de pilonnage avant de rajouter de l’eau et de remuer sont nécessaires.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2427 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Avec un nouveau cocktail au thé, Grand Marnier fait évoluer sa drink strategy

Le Grand T, un cocktail au thé simple à réaliser, incarne la nouvelle stratégie de Grand Marnier, qui a intensément travaillé, ses dernières années, sur sa présence dans les bars à cocktails.
EntreprisesIndustrie

Grâce à sa machine, la start-up Kuantom fait essaimer le cocktail sans barman

Conçue pour les établissements sans barmans attitrés, Orkestra, la machine à cocktails de la start-up Kuantom, est commercialisée depuis un an. L’aboutissement de six ans de R&D.
Entreprises

La Maison du Whisky renouvelle son offre

Une plateforme dédiée aux jeunes maisons de spiritueux ainsi que plusieurs nouveautés (apéritif, rhum, bière…) enrichissent actuellement l’offre de La Maison du Whisky.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter