ÉconomieEntreprises

Microsoft tente de renouer le lien avec Yahoo!

1 min. de lecture

« Au vu des derniers développements depuis le retrait de la proposition faite par Microsoft d’acquérir Yahoo, Microsoft annonce qu’il continue à explorer et envisager des alternatives pour améliorer ses services en lignes et ses activités publicitaires. Microsoft envisage et a évoqué avec Yahoo une alternative qui impliquerait une transaction avec Yahoo mais pas une acquisition de la totalité de Yahoo« , a annoncé Microsoft dans un communiqué.

La firme de Redmond souhaite reprendre la main sur un dossier qui s’enlise. Pendant trois mois, Steve Balmer, PDG de Microsoft, a oeuvré afin de pouvoir racheter le numéro deux mondial de la publicité en ligne, jusqu’à proposer 47 milliards de dollars pour faire l’acquisition de Yahoo. Jerry Yang, président-fondateur de Yahoo, a toujours refusé l’offre, au détriment de ses actionnaires. Le 3 mai dernier, un nouveau refus provoquait le retrait de Microsoft.

Face à la fronde des investisseurs et au regard des débouchés promis au célèbre portail, la direction de Yahoo semble relâcher sa position. « Yahoo et son conseil d’administration continuent d’examiner plusieurs alternative stratégiques destinées à maximiser sa valeur, et nous restons ouverts à toute transaction susceptible d’être dans le meilleur intérêt de nos actionnaires. Yahoo et son conseil d’administration évalueront chacune de nos options, y compris toute proposition faite par Microsoft« , a indiqué le groupe après la tirade de Microsoft.

« Aujourd’hui, le marché est de plus en plus dominé par un seul acteur qui consolide sa domination à travers des acquisitions. Ensemble, Microsoft et Yahoo peuvent offrir une alternative crédible aux consommateurs, annonceurs et éditeurs« , s’est à de multiples reprises justifié le PDG de Microsoft. Le numéro 1 mondial du logiciel tente de rattraper son retard sur la Toile, où Google s’arroge jusqu’à 90% du marché de la recherche en fonction des pays (86% en France). Live Search, le moteur de Microsoft, peine à s’imposer; tandis que Yahoo! bénéficie d’une expertise dans ce domaine. Yahoo! doit cependant faire face à un déclin du trafic sur ses portails.

A lire également
FocusServices

3 bonnes raisons de réaliser un site Web multilingue

Grâce à internet, la façon d’entreprendre a changé en profondeur. D’une part, la zone de chalandise de votre entreprise ne rencontre plus de limite géographique. D’autre part, les décalages horaires ne représentent plus une barrière pour interagir avec votre public cible. Dans un tel contexte, disposer d’un site web dans plusieurs langues est indispensable. Cela offre de nombreux avantages.
EntreprisesManagement

Pourquoi une start-up doit optimiser son site e-commerce

L’importance d’une boutique en ligne pour les start-ups : une évidence, qu’il convient de rappeler. Des outils existent pour parvenir à en…
EntreprisesServices

En click & collect, en magasin ou en ligne, GoBeep veut générer davantage de trafic pour les marques et retailers

La start-up GoBeep étend le principe de ses jeux-concours “drive to store” à l’e-commerce et au retrait-commande. Les marques peuvent bénéficier de données supplémentaires sur les consommateurs, aux côtés des distributeurs.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire