EntreprisesServices

L’appli Bewifi compte simplifier la mise à disposition du wifi dans les lieux publics, bars et restaurants

4 min de lecture

Créée par la start-up parisienne Beacon & Eggs il y a deux ans, l’application Bewifi entre en phase de déploiement. Dédiée aux bars-restaurants et aux lieux publics, elle vise à centraliser les points d’accès au wifi des différents lieux et établissements, qui peuvent également en profiter pour communiquer auprès de leurs clients. Un moyen, aussi, de se mettre en conformité. Steny Sylvain Solitude, cofondateur, nous en dit plus.

Pourquoi avez-vous souhaité lancer une nouvelle solution consacrée au wifi ?

Passionné de tech depuis toujours et attiré par l’entrepreneuriat, je me suis naturellement intéressé au monde des startups. On peut dire que le numérique a été une vraie source d’inspiration, pour moi et pour énormément de gens quand on voit le volume de produits et de services innovants qui se lancent depuis plusieurs années. Mais la brique de base, qui est essentielle à tout ça, c’est d’être connecté à Internet. Je sais par expérience, venant d’un milieu modeste, que tout le monde n’a pas un gros forfait data. Je sais aussi, de par mon parcours d’ingénieur télécom, qu’il y a et qu’il y aura toujours des zones mal couvertes par les réseaux mobiles. C’est donc sur ce problème que j’ai voulu travailler.

Quelles sont les difficultés constatées sur l’accès au réseau ?

Seulement 5% des hotspots publics sont exploités commercialement. Et je me suis dit que c’était la clé pour encourager le partage wifi et résoudre le problème que j’avais décidé d’adresser. D’autant que nombre de ces hotspots sont déjà en partage gratuit. Avec mes associés, nous avons donc travaillé à rendre le partage et la connexion wifi encore plus simples, encore plus accessibles et proposer des nouveaux usages derrière, avec l’objectif de pouvoir connecter tout le monde en supprimant la barrière économique.

Quel est l’avantage de la solution et comment se déploie-t-elle ?

Les particuliers disposent d’une application pour se connecter de manière sécurisée à de nombreux hotspots. Ils peuvent trouver des lieux publics qui offrent du wifi à proximité et ne plus avoir à saisir un mot de passe ou donner leur adresse email à chaque connexion dans un nouveau lieu. L’application gère également le wifi privé. Par ailleurs, nous voulions encourager le partage wifi pour avoir un maximum de hotspots où se connecter via l’application. Donc nous avons construit une plateforme de partage via un portail web, adaptée à tous les types de lieux publics qu’importe leur taille ou leur secteur d’activité. Pour les professionnels qui offrent du wifi, nous les accompagnons en sécurisant les accès. Par défaut, les wifi présents sur Bewifi doivent être sécurisés par un mot de passe, et les codes wifi restent confidentiels et protégés  Par ailleurs, nous aidons les propriétaires des hotspots à se mettre en conformité juridique.

Quelles sont vos cibles ?

Pour le moment, nous adressons en priorité les petits commerçants (les restaurants, les bars…) qui ont des besoins en termes de conformité juridique, de visibilité, de mise en avant de leurs services numériques et de fidélisation de leur clientèle. Mais nous adressons également les services publics (notamment les communes) qui montrent de l’intérêt pour ce mode de communication.

De quelle manière fonctionne le produit pour les commerçants et les clients ?

Pour les commerçants, la mise en place est très simple. Il suffit de se munir de ses codes wifi et d’aller sur notre site. Pour communiquer via Bewifi, le gérant peut, toujours depuis son compte web, créer des publications qui apparaîtront sur sa fiche Lieu, ou envoyer des notifications à ses clients sur place ou ses clients abonnés. Nous savons que nous avons des clients qui potentiellement ne sont pas technophiles, donc nous avons conçu un outil logiciel très facile à prendre en main. Leurs clients doivent télécharger l’application pour accéder à Internet. Ils recevront les notifications envoyées par les lieux qui seront perçus alors comme des bons plans ou des informations pertinentes car complètement contextualisées.

Quel est votre modèle économique ?

L’application est gratuite, et nous avons un modèle freemium pour les lieux qui s’inscrivent sur la plateforme. Notre offre d’entrée gratuite, permet aux petits commerçants d’apparaître sur l’application et de se mettre en conformité juridique. Ils ont également la possibilité de faire des publications sur leur fiche et d’envoyer des notifications. Puis nous proposons une offre à 20 euros par mois et par lieu, adaptée aux commerçants, aux groupes, ou aux communes qui veulent utiliser Bewifi pour communiquer avec leurs visiteurs. Avec cette offre il est possible de programmer de véritables campagnes marketing auprès de leurs clients connectés ou auprès de leurs clients “abonnés”. Un nouveau forfait destiné aux entreprises plus grandes, qui sont intéressées par l’analyse de données, devrait arriver fin 2022.

Quels sont les objectifs de déploiement ?

Nous espérons avoir 1000 lieux référencés au minimum d’ici la fin de l’année. Pour le moment, ceux qui montrent le plus d’intérêt sont les bars, les restaurants ainsi que les salles de sport. Nous n’oublions pas non plus d’autres catégories de lieux qui se sont inscrites spontanément durant la phase de pré-lancement, preuve que notre plateforme est adaptée comme on le souhaitait, à une grande variété de cibles (santé, tourisme, services publics…). Le déploiement dans toute une ville (bâtiments publics et commerces) devrait voir le jour d’ici quelques semaines. Côté utilisateurs, environ 10% de nos utilisateurs utilisent Bewifi pour sécuriser leur wifi à la maison, c’est intéressant pour nous car ce sont des utilisateurs qui a priori trouve un intérêt dans l’application même sans avoir beaucoup de lieux grâce au partage privé. Nous pensons qu’à partir de 100 000 utilisateurs, nous aurons franchi un cap important.

2469 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

“La jeune génération de consommateurs de vins est plus sensible aux cépages et au goût qu'au terroir”

La dénomination Vin de France aspire à davantage de visibilité à travers un concours interne et l’essor de la consommation en cocktails. Sans mention de terroir, les vins doivent se différencier différemment.
Économie

Romain Raimbault (Omnivore): “les alternatives à la viande et les vins nature deviennent incontournables en restauration”

Du 10 au 12 septembre, le salon Omnivore, organisé par GL Events et dédié à l’univers de la gastronomie, a tenu sa…
Entreprises

The Gin Addict va tenir salon, autour d’un spiritueux en plein boom, à Paris et à Lyon

The Gin Addict déclinera son salon du 21 au 23 octobre 2022 au Parc floral de Paris. Ce festival proposera à la dégustation plus de 200 gins, ainsi que des masterclasses.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter