ÉconomieEntreprisesIndustrie

Maison & Objet: 5 start-up mobilier et accessoires made in France à suivre

La Chaise française - Jean-Baptiste Chancerelle et Bartholomé Lenoir

La Chaise française, Woodboy, Le Pompon, Maître Edgar et Madame de Victorine ne demandent qu’à faire connaître leurs produits fabriqués en France.

Mode, accessoires, mobilier : parmi les 3000 exposants de Maison & Objet, le salon référent de la décoration et du design dont la dernière édition s’est déroulée du 18 au 21 janvier à Villepinte (Seine-Saint-Denis), de jeunes créateurs et des start-up se démarquent, aux côtés d’entreprises bien installées dans leur secteur et qui continuent à faire bouger les lignes. Premier volet : focus sur cinq nouvelles entreprises qui misent sur le made in France.

A Loireauxence (Loire-Atlantique), Jean-Baptiste Chancerelle et Bartholomé Lenoir ont lancé fin 2017 La Chaise française, afin de revisiter le mobilier d’antan avec un montage « inspiré du bon sens paysan ». « Nous avons revisité le tabouret de traite au goût du jour, à monter au maillet », explique Jean-Baptiste Chancerelle. Des joints en silicone (produits en Mayenne), des pieds et un maillet en hêtre (produits dans le Jura), et des éléments en plexiglass (produits en Provence) caractérisent le tabouret, le banc et la table. Deux nouvelles gammes seront lancées en septembre. Le duo d’entrepreneurs commercialise des produits chez une vingtaine de revendeurs et en ligne.

Hugues Normand - Woodboy

A Montville (Seine-Maritime), Hugues Normand met à profit son intérêt pour le bois en élaborant une offre de lampes, miroirs, lampadaires et créations sur-mesure sous le nom de Woodboy. Après avoir géré des projets pendant sept ans dans une chambre de compensation, il a suivi des formations en construction bois avant de gérer une activité de charpentes. Un câble textile en couleur, qu’il soit utile (pour les lampes) ou décoratif, signe les éléments de mobilier. Le chêne massif est français, et les produits conçus par l’entrepreneur.

Lucie Dupont - Le Pompon

A Douai (Nord), Lucie Dumont a mis à profit son expertise de dessinatrice textile, développée dans l’industrie automobile, pour proposer une gamme de ligne de table (serviettes, chemins de table), d’accessoires, de coussins, de pochettes, de paniers et de sacs à pain aux motifs dessinés à la main, au stylo et à la peinture. Le Pompon fait fabriquer ses produits principalement en France, à partir de lin, avec des collections inspirées, depuis le lancement fin 2017, de la dentelle ancienne et des abeilles.

Lionel Guilloux - Maître Edgar

A Bordeaux, Lionel Guilloux est passé de l’aéronautique aux accessoires par envie d’entreprendre et de promouvoir le made in France avec Maître Edgar. Un porte-document, un sac adapté aux courts séjours (48 heures), un cartable et une besace associent cuir et toile. Une dizaine de boutiques proposent les produits, également disponibles sur l’e-shop de la marque.

Vic - Chariot - Madame de Victorine

A Annecy (Haute-Savoie), Vic, conçu par Madame de Victorine, est encore en phase de recherche et développement. Ce chariot de courses à deux plateformes, élaboré en Weden, un stratifié bois (hêtre et peau de noyer), permet de transporter des sacs sans s’abaisser continuellement… et se transporte lui-même en étant entièrement repliable. « Le plus difficile a été de trouver un fabricant en France », confient Anouk et Elisabeth Crozet.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Société

Do it yourself : à Paris, le succès de Brew Unique ne se dément pas

A Paris, Brew Unique a cinq ans. L’atelier de brassage a renforcé ses efforts auprès des entreprises et s’attèle à faire connaître…
ÉconomieEntreprisesServices

Pourquoi les chatbots sont devenus des incontournables de la transformation digitale

Dydu édite un logiciel permettant à ses clients de dialoguer avec leurs internautes. Katia Houbiguian revient le parcours des bots et sur leur utilité aujourd’hui.
ÉconomieEntreprises

Spiritueux : comment 30 & 40 fait rayonner le savoir-faire du Calvados

30 & 40 s’est imposé comme un des embouteilleurs indépendants les plus en vue. Vincent Béjot, cofondateur, revient sur son développement et sur les enjeux d’une production locale.