ÉconomieEntreprises

Mafana, le rhum à base de brèdes en mode start-up

2 min. de lecture
Rhum Mafana - Saka Spirits

En trois ans, le rhum Mafana s’est imposé dans les bars de la région nantaise grâce à sa composition unique. Retour sur cette success-story.

Grâce à son site d’e-commerce, Saka Spirits a sauvé la mise durant la fermeture des cafés-hôtels-restaurants, qui représentent 75% de son chiffre d’affaires. Créee en 2017, cette entreprise basée en Loire-Atlantique a lancé Mafana, un rhum à base de brèdes mafanes, une plante abondamment utilisée à Madagascar – c’est sur cette île que Julien Gongora, chef cuisinier, l’a découverte il y a une dizaine d’années. Son frère, qui a travaillé dans l’univers de la musique et des start-up, a apporté son expertise pour créer la structure. Un rhum composé de deux fois plus de brèdes vient d’être lancé.

Mafana (35%) est un assemblage de rhum ambré de République Dominicaine (35°), de sucre de canne bio, de miel bio et de fleurs de brèdes mafane. A l’issue d’un financement participatif, un premier batch de mille bouteilles avait été lancé il y a trois ans. En novembre 2017, Mafana a remporté une médaille d’or sur le concours TopRum. La production a ensuite grossi. “Le produit est tellement différent, que les gens rentrent dans son histoire en le goûtant. Son niveau de rotation dans les bars de Nantes nous a impressionné”, se satisfait Anthony Gongora, cofondateur.

Un produit élaboré avec Bercloux

“La plante est utilisée en cuisine. Sur le profil aromatique, on oscille de quelque chose de très rafraichissant à une finale proche du poivre, avec des notes d’agrumes. On y met une pointe de miel bio de Dordogne. A la dégustation, des notes d’agrumes apparaissent, avec une sensation de pétillement. Cet effet de pétillant plaît en dégustation, mais aussi en mixologie”, explique Anthony Gongora. La distillerie Bercloux, basée en Charente-Maritime, fait office de partenaire industriel. Elle sécurise les approvisionnements et représente l’entrepôt sous douanes. La production a de brèdes s’effectue en France.

Saka Spirits fonctionne en mode start-up, en se focalisant sur le produit, le marketing et la communication. “Nous avons pris la technicité de gens qui sont forts, comme Bercloux, et nous avons ajouté nos compétences”, poursuit l’entrepreneur, qui a hâte de reprendre rapidement la commercialisation de ses produits en CHR.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A lire également
Entreprises

Agrumes et éco-responsabilité, la distillerie de Monaco trace son sillon

Un lieu atypique pour un projet qui l’est tout autant. Dans un immeuble qui date de 1700, la Distillerie de Monaco est,…
Entreprises

Comment Bollinger Diffusion a crée le gin Anaë

Né de la collaboration de Bollinger Diffusion avec la maison de cognac Delamain et la distillerie Bercloux, le gin “made in France” Anaë a été lancé à la rentrée.
EntreprisesIndustrie

Bière IPA : Lagunitas repense sa présence sur le marché français

Connue pour l’IPA, Lagunitas concentre ses efforts en France sur trois références, disponibles à la pression. La marque du groupe Heineken compte continuer à démocratiser ce style.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter