ÉconomieEntreprisesServices

Les clefs de Wifirst pour couvrir les hôtels en WiFi

2 min de lecture
Netflix et tablettes connectées

Depuis sa création en 2002, l’opérateur télécom Wifirst a tissé sa toile et recentré son offre sur les réseaux WiFi professionnels. Parmi ses cibles figurent l’hôtellerie, les campings, les résidences étudiantes et de touristes, le retail et les bases militaires. Son directeur marketing, Etienne Detrie, revient sur les enjeux d’une bonne couverture réseau dans un univers toujours plus connecté.

Quelles évolutions de la demande devez-vous gérer ?

Entre 18h et 22h, les réseaux peuvent être saturés par exemple. Nous savons gérer la montée en charge avec la multiplication des équipements. Depuis notre cœur de réseau, nous centralisons les flux. La progression la plus spectaculaire est sur Netflix, qui représente désormais 25% de notre trafic. Les clients sont en attente d’une qualité de service à ce niveau. Deuxième gros enjeu : le Wifi est aussi un outil d’efficacité opérationnelle. Dans l’hôtellerie, le personnel travaille avec des outils en cloud, en mobilité.

Comment y faites-vous face ?

Le streaming a révolutionné les usages. Le type de raccordement internet est essentiel : au début de Wifirst, nous mutualisions des liens ADSL. Aujourd’hui, nous sommes passés en fibre optique (3/4 de nos clients). Le Wifi peut paraître simple, mais les interférences complexifient la chose, notamment avec les outils connectés. Nos clients B2B veulent qu’on s’engage pour leurs clients B2C. Nos interconnexions directes avec les acteurs du Web nous aident aussi. Nous sommes passés en « fibre optique professionnelle à débit garanti ».

« Nous devons créer des réseaux privés dans chaque chambre »

Quelles bonnes pratiques recommandez-vous ?

Beaucoup de gens pensent qu’ils peuvent gérer le Wifi en interne ! En tant que fournisseur de services (plus de 700.000 chambres dans l’ensemble du parc), nous intervenons sur le matériel en panne. Il faut résoudre les pannes avant que le client nous appelle. Nous déployons actuellement des bornes WiFi 5 (802.11ac) et on regarde attentivement la prochaine norme WiFi 6 (802.11ax) pour l’intégrer au bon moment dans notre offre. Le WiFi fonctionne avec deux bandes de fréquences (2,4GHz et 5GHz). La bande 5GHz étant bien plus qualitative, nous nous engageons sur une couverture WiFi en 5 GHz  ce qui implique de densifier le nombre de bornes WiFi dans les établissements parce la portée du 5 GHz est plus faible que celle du 2,4 GHz.

Nombreux sont les touristes à apporter davantage de terminaux avec eux…

Nous essayons de proposer des services à valeur ajoutée pour améliorer l’expérience client. Nous avons par exemple développé une offre de Chromecast dans les hôtels. Les Chromecast fonctionnent sur des réseaux privés, c’est pourquoi nous avons innové et conçu le « room area network » qui permet à chaque chambre de bénéficier de son réseau WiFi privé, tout en conservant le concept d’architecture WiFi collective.

A lire également
La sélection de la rédaction

EN IMAGES — Découvrez Le Grand goûter, le tea time à succès de l'hôtel InterContinental Paris Le Grand

A Paris, chaque week-end, “Le Grand goûter”, le tea time de l’hôtel InterContinental Paris Le Grand, remporte un franc succès. Focus sur cette offre.
ÉconomieEntreprisesServices

“Climbing District compte faire monter en gamme les salles d'escalade”

A l’occasion d’une levée de fonds de 10 millions d’euros, les fondateurs de Climbing District, Henri d’Anterroches et Antoine Paulhac, nous présentent les spécificités de leur concept de salles d’escalade en milieu urbain.
ÉconomieSociété

DRY JANUARY — “Le phénomène du sans alcool va bien au-delà du mois de janvier”, observe l’équipe des vins désalcoolisés Moderato

Sébastien Thomas, cofondateur de la marque de vins sans alcool et moins alcoolisés Moderato, compte développer la R&D sur ce segment, et observe un développement de la consommation tout au long de l’année.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter