ÉconomieEntreprisesManagement

«Il faut simplifier les remplacements du personnel de santé»

2 min. de lecture

Avec sa solution lancée en octobre 2015, la start-up Whoog (10 collaborateurs) propose aux établissements de santé de gérer leur personnel de remplacement. Son CEO, Guerric Faure, répond aux questions de Business & Marchés.

Comment a évolué l’activité de Whoog depuis son lancement?

Whoog permet aux établissements de santé de gérer simplement et efficacement les remplacements de dernières minutes avec du personnel volontaire et compétent. Il y a deux ans et demi, nous avons créé un marché avec l’aide de nos clients en révolutionnant les remplacements pour parer à l’absentéisme dans la santé. Whoog combine les avantages sociaux puisque qu’elle est basée sur le volontariat du personnel et la rentabilité financière dans la mesure où les clients ne font plus appel aux sociétés d’intérim. Nous gérons aujourd’hui environ 1.000 remplacements chaque jour partout en France pour des cliniques, EHPAD, CH et CHU. Nous équipons actuellement 25% des CHU en France.

Quelles sont les principales fonctions sous tension en termes de remplacements dans la santé?

La demande en santé est de plus en plus importante sur le territoire national. C’est pourquoi les tensions sont présentes dans toutes les fonctions : des secrétaires médicales aux médecins en passant par les infirmières et les aides-soignantes ou encore la restauration ou la sécurité. Néanmoins, les tensions et les fonctions recherchées ne sont pas homogènes sur un territoire et selon le profil des établissements (publics, privés). Parfois une zone va manquer d’infirmières, une autre d’aides-soignantes ou encore de kinésithérapeute ou de médecins urgentistes.

Comment travaillez-vous avec les établissements pour répondre à leurs besoins?

Nous travaillons main dans la main avec nos utilisateurs et clients depuis le début avec le soutien de laboratoire de recherche Des chercheurs experts en usage et ergonomie du laboratoire Dexis de Télécom ParisTech nous ont soutenu pour adapter la solution aux utilisateurs non-technophiles afin qu’ils se l’approprient en quelques minutes. Par la suite, nous avons mis en place un processus de retour terrain. Un club d’utilisateurs nous permet de développer les nouvelles fonctionnalités utiles pour les utilisateurs.

Quels sont les profils des personnels qui interviennent par votre intermédiaire?

Whoog est basé sur le volontariat de salariés, qui peuvent s’inscrire pour recevoir les missions dans les services et sur les compétences mentionnées. Certains établissements ont également ouvert le recrutement à des vacataires extérieurs comme des étudiants ou des retraités pour leur proposer certaines missions.

2241 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesServices

HeyTom! incite les restaurateurs à accélérer leur digitalisation grâce à ses solutions dématérialisées

Durant le reconfinement, HeyTom! a offert aux restaurateurs l’accès à son module de click & collect afin de leur permettre de s’adapter…
EntreprisesFocus

EPC, ou le champagne en mode start-up pour recruter de nouveaux consommateurs

La maison de champagne EPC a réussi à s’imposer auprès de grands comptes et d’être présente dans six pays. Jérôme Queige, cofondateur et directeur général de la start-up, revient sur ce démarrage réussi.
EntreprisesManagement

Pourquoi une start-up doit optimiser son site e-commerce

L’importance d’une boutique en ligne pour les start-ups : une évidence, qu’il convient de rappeler. Des outils existent pour parvenir à en…

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter