ÉconomieEntreprisesIndustrie

Hutch Hot-Dogs House lance sa bière à toute vitesse

2 min de lecture
Hutch : bière et hot-dog

L’enseigne parisienne de hot-dogs Hutch complète son offre avec une bière conçue pour elle en moins de trois mois par une brasserie artisanale savoyarde.

Trois ans après son lancement, Hutch Hot-Dogs House diversifie son offre. L’enseigne parisienne spécialisée dans le hot-dog, qui compte deux restaurants situés dans le 10ème arrondissement de Paris et s’appuie sur une forte politique événementielle (concerts, festivals, salons, etc.), ajoute une bière à sa palette.

Cette Classic Pale Ale de fermentation haute, titrant 5%, a vocation à accompagner la gamme de hot-dogs. « Nous avons considérablement travaillé sur le sourcing de nos produits et de nos fournisseurs, et nous savons quelles recettes sont les plus appréciées », indiquait en mars dernier le responsable événementiel d’Hutch, Alexandre Petit.

Le lancement de cette bière s’est effectué… à partir d’un séjour en Savoie. « Dès le départ, nous avons vendu en complément de nos produits les bières Brooklyn, que nous avons été parmi les premiers à proposer. Une histoire personnelle complète notre relation avec la bière : je vais souvent à Valloire, en Savoie. J’ai vu naître la brasserie Galibier et j’ai rencontré son cofondateur sur un stand. Nous avons échangé et rapidement lancé le projet », explique le fondateur d’Hutch, Paulo Fernandes.

Public parisien, fabrication savoyarde

Basée à Valloire, la brasserie Galibier, la plus haute de France, fabrique à cette occasion sa première bière à façon, à raison d’un premier lot de 16 hectolitres, soit 5000 bouteilles. « Paulo est venu faire du ski fin février dans la station, et a échangé avec le cogérant et office master de l’entreprise, Pierre-François Martin. Il nous a expliqué son concept et sa vision du hot-dog, puis nous nous sommes retrouvés fin mars à en déguster dans la brasserie ! Nous avons alors commencé à brasser la Hutch », précise à Business & Marchés son cofondateur et brewmaster, Brice Le Guennec.

Créée en octobre 2010, la brasserie, qui compte 3 personnes, avait jusqu’alors décliné les propositions de fabrication pour le compte de tiers, faute de place. Elle cherche d’ailleurs à s’agrandir. « Le défi consistait à obtenir une bière qui s’accorde bien avec les recettes de hot-dogs d’Hutch. Il était drôle, nous avons accepté de le relever ! », complète Brice Le Guennec. La bière est disponible dès ce jeudi 7 mai.

2765 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Paris : le restaurant Piccola Mia, pendant italien de Mon Coco, fait ses premiers pas place de la République

Place de la République, à Paris, le restaurant Piccola Mia succède à Pizza Pino, avec des recettes déjà éprouvées : décoration léchée, plats généreux, large amplitude horaire.
ÉconomieEntreprisesServices

Pour l’équipe des restaurants Mamé Kitchen, “être flexitarien, c’est s’éclater à découvrir de nouvelles saveurs rythmées par les saisons”

Créée en 2018, l’enseigne Mamé Kitchen compte cinq restaurants, conçus pour la vente à emporter, autour d’une offre de street food flexitarienne. Elle compte accélérer son développement.
La sélection de la rédaction

A Disney Village, la brasserie Rosalie compte faire connaître les classiques de la gastronomie française

Rosalie, un restaurant de type grande brasserie, a ouvert en décembre dernier à Disney Village, la zone connexe à Disneyland Paris. Service efficace, décoration élégante, carte fournie : les fondamentaux du concept sont de mise, mais l’établissement doit davantage faire connaître son offre.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter