ÉconomieEntreprisesServices

Halle aux numériques veut sécuriser l’achat-vente de produits high-tech

2 min. de lecture

Le nouveau site Halle aux numériques propose un dépôt-vente sécurisé dédié aux produits high-tech.

Alors que les ventes entre particuliers conclues sur Internet explosent, la start-up varoise Halle aux numériques prend le contre-pied de cette tendance en proposant de sécuriser les transactions de produits high-tech, à l’instar de certains sites dédiés à la mode par exemple. Maria Kharboutli, sa co-fondatrice, répond aux questions de Business & Marchés.

Quel constat vous a incité à créer Halle aux numériques ?

Annonces mensongères, vendeurs peu scrupuleux, paiements frauduleux, prise de tête et perte de temps. Trop d’escroqueries liées aux achats-ventes de high-tech d’occasion sur Internet, c’est le constat commun qui nous a incité à créer Halleauxnumeriques.com, un dépôt-vente dédié aux smartphones, ordinateurs portables, tablettes et iPods d’occasion.

En nous renseignant sur Internet et dans notre entourage, nous nous sommes aperçus que nous étions nombreux à se faire avoir, sans véritable recours. Après avoir étudié le marché des téléphones, ordinateurs portables et tablettes d’occasion, nous en avons conclu qu’il fallait se lancer et développer pour ce secteur une plateforme sécurisée.

Comment comptez-vous vous distinguer par rapport aux acteurs déjà bien établis sur le marché ?

Notre rôle de « tiers de confiance » est un gage de sécurité et de garantie pour les utilisateurs qui vendent et achètent depuis le site et qui par conséquent, ne se retrouvent plus seuls en cas de problème. Halleauxnumeriques.com leur apporte une solution plus rassurante. Le contrôle soigné de chaque produit vendu par notre équipe est notre valeur ajoutée qui nous différencie de nos concurrents. Ce contrôle garantit à l’acheteur que le produit qu’il a commandé respecte ses attentes.

D’autre part, ces tests de produit ont pour but de dissuader les vendeurs malveillants à proposer un article à la vente sur le site et dissuader toute personne de mentir dans la description de l’annonce. Les tests des articles vérifient en quelque sorte l’objectivité de l’annonce et du vendeur, ainsi que la qualité du produit.

De quels moyens disposez-vous pour contrôler les appareils ?

Nous disposons d’un banc de tests complets à effectuer sur chaque appareil vendu avant de le renvoyer à l’acheteur. Notre équipe d’experts procède au contrôle complet et précis de chaque article vendu sur le site : ils vérifient l’origine, l’état du produit, ainsi que la conformité de l’annonce.

Quel est votre modèle économique ?

Nous percevons une commission de 15 % sur les ventes que nous organisons. Cette commission se justifie par notre rôle de « tiers de confiance » : assistance aux utilisateurs, promotion des ventes, suivi des commandes, vérification et contrôle du fonctionnement et de l’état des articles, etc.

Quels sont vos objectifs de développement ?

Ils sont au nombre de trois. D’une part, devenir une référence dans notre secteur et ouvrir le site à l’international. D’aure part, lever des fonds afin de renforcer notre notoriété et notre équipe. Enfin, développer une application mobile ludique et fonctionnelle.

Photo : Mobility and wireless par Shutterstock

2182 articles

A propos de l'auteur
Journaliste, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

Tendances: avec ces marques, être à la mode, c’est le pied !

La Paris Fashion Week femme aurait dû se dérouler avec ses habituels défilés sur site. Il faudra de nouveau se convertir à une formule largement numérique. Un contexte qui ne décourage pas les créateurs de ces marques, spécialisées dans la chaussure et la chaussette.
EntreprisesServices

Supli lève 2 millions d'euros pour connecter plus de grossistes aux pros des métiers de bouche

A trois ans, la start-up Supli accélère. Une levée de fonds de 2 millions d’euros doit lui permettre de développer son service…
EntreprisesServices

Carré Digital crée des boutiques virtuelles pour les retailers du luxe

A défaut de pouvoir se rendre dans une boutique physique, les consommateurs peuvent naviguer dans des boutiques virtuelles. L’agence Carré Digital développe cette offre.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter