ÉconomieEntreprisesServices

Entre Admis veut personnaliser la préparation aux concours des grandes écoles

3 min de lecture
Salle d'examens et de concours : grandes écoles, bac, brevet, sciences po

Créée par Ghislain Thierry d’Argenlieu et Samuel Janaud, la start-up parisienne Entre Admis propose de coacher les candidats aux concours des grandes écoles grâce à l’aide d’étudiants inscrits dans ces établissements. Interview.

Quel constat vous a incité à créer Entre Admis?

Ghislain Thierry d’Argenlieu et Samuel Janaud – Nous avons tous les deux intégré une école de commerce après une licence via des concours d’admission parallèle. Pour réussir, nous sommes passés par un organisme de formation privé avec des cours le weekend. Nous avons constaté que la préparation aux épreuves orales était vraiment très sommaire. Il y a, certes un entretien blanc où notre discours se voit un peu corrigé mais rien de très personnalisé… Une fois à l’école nous avons eu des connaissances qui souhaitaient passer les concours et nous demandaient des conseils. En les préparant, on s’est aperçus qu’elles avaient eu de très bons résultats et avaient réussi à intégrer l’école.

Dès lors, comment avez-vous procédé?

Nous avons constaté que les meilleures personnes pour préparer un candidat aux épreuves orales, ce sont les étudiants de l’école eux-mêmes : ils ont passé le même concours que les candidats et ont réussi à intégrer l’école qu’ils connaissent de l’intérieur : cursus proposés, critères d’admission, projet de développement, terreau associatif… Alors on s’est dit qu’en structurant un peu cette démarche de mise en relation on pouvait créer un service de préparation efficace pour le candidat et pour l’étudiant qui va partager son expérience en le préparant.

Comment souhaitez-vous vous démarquer des prépas ou des stages pré-concours?

D’abord, par la personnalisation : notre service propose un MOOC (cours en ligne) de 13 séances, mais le vrai cœur de notre préparation constitue la mise en relation avec un étudiant de l’école visée. Il ne va pas lui expliquer « comment passer un bon entretien », mais définir avec lui les pistes pour mettre en valeur son profil pendant son entretien : l’aider à définir son projet professionnel, mettre en avant les traits pertinents de sa personnalité, adapter son discours à l’identité de l’école, valoriser son cursus antérieur… Dans un organisme de formation privé ou une prépa, on n’aura jamais le temps de se pencher sur chaque élève et de travailler avec lui sur ses forces et faiblesses, alors que cela devrait être l’essence de cette préparation.

« Les étudiants et les candidats construisent une relation privilégiée »

Et en termes de coaching?

On compare souvent les concours d’entrée dans les grandes écoles à une compétition sportive, mais personne ne propose les services de préparation à l’oral de haut niveau dans le monde des concours. Les étudiants qui donnent des cours ont souvent seulement quelques années de plus que le candidat : cela crée une relation privilégiée qui permet vraiment à l’élève de s’ouvrir. Enfin, un entretien de personnalité nécessite une véritable préparation psychologique et une confiance en soi qui est impossible à acquérir dans une classe bondée. La flexibilité est également essentielle : quand on prépare un concours on est obsédé par l’optimisation de son temps. Notre service s’effectue par visioconférence. Si le candidat souhaite prendre un cours à 22 heures c’est désormais possible !

De quelle manière sélectionnez-vous vos intervenants?

Nous recrutons des étudiants des meilleures écoles, qu’ils soient passés par des classes préparatoires ou des concours d’admission sur titre. Ensuite, nous leur faisons passer un entretien poussé. Bien entendu on vérifie leurs qualités oratoires, leur coté pédagogue mais aussi leur empathie. Ils sont ensuite ont accès à nos contenus de formation, dont une méthode que nous avons déposé. Dès qu’ils sont prêts, ils passent un deuxième entretien ? Après chaque séance, ils seront notés par leurs élèves grâce à une grille d’évaluation qui va nous permettre d’effectuer un suivi de la formation. Ils ajoutent aussi leurs suggestions et conseils à notre méthode pour créer un outil de formation qui va s’enrichir constamment.

Quels sont vos objectifs de développement?

Nous cherchons à obtenir des résultats pour nos élèves. Nous proposons aussi des cours de langues en ligne adaptés aux entretiens de concours de langues, de la LV1 à la LV3. C’est un gain de temps considérable pour l’étudiant car on synchronise la préparation aux entretiens avec celle aux langues : traduction de son discours, débat sur son projet… Ensuite il existe encore de nombreuses filières où notre service peut avoir sa place : IEP, masters spécialisés, M2 sélectifs… Nous aussi développer une préparation en lien avec des entreprises, centrée sur la recherche de stage et d’emploi pour des étudiants en école ou des jeunes diplômés.

Photo: Empty exam hall par Shutterstock/Volt Collection

2797 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesServices

“Les agences de design font preuve de résilience”, souligne Delphine Dauge, de l'Association Design Conseil

Depuis 1988, l’Association Design Conseil regroupe les grandes agences de design. Sa présidente, Delphine Dauge, fait le point sur l’actualité du secteur et sur son adaptation au contexte économique actuel.
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.
EntreprisesIndustrie

“Bulles de Ruche passe de la phase de lancement à celle des volumes”, explique Marc-Antoine Fulconis

Après avoir levé 1 million d’euros fin 2023, Bulles de Ruche accélère son développement. Créée en 2020, cette start-up parisienne (6 personnes) spécialisée dans la création et la vente de boissons innovantes à base de miel s’apprête à renouveler le packaging de ses différentes références à l’été 2024, Année durant laquelle elle compte atteindre les 100 000 bouteilles d’hydromel, sa boisson phare.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter