ÉconomieEntreprisesIndustrie

Drawn compte sur le crowdfunding pour croître

1 min. de lecture
L'imprimante 3D Galatéa, de Drawn

Un an après sa création, la start-up lyonnaise Drawn, spécialisée dans l’impression 3D de meubles, lance une campagne de crowdfunding.

Créateur de mobilier personnalisable imprimé en 3D et d’une imprimante grand format dédiée (Galatéa), Drawn lancera dans la deuxième quinzaine de juin une campagne de crowdfunding sur Kickstarter. Créée en juin 2014, la start-up lyonnaise, qui vend les meubles qu’elle fabrique, souhaite franchir un nouveau cap. Les produits, fabriqués au moyen de la machine (photo), sont commercialisés sur une boutique en ligne.

« L’hiver a été l’occasion pour Drawn de régler le process car le temps changeant a apporté quelques complications, mais c’est un savoir faire un peu plus acquis. Nous avons organisé notre démarche auprès de designers, et nous sommes allés chercher nos premiers fonds acquis auprès de banques en attendant d’autres sources, dont la campagne de financement participatif », indique à Business & Marchés son fondateur et 3D printing producer, Sylvain Charpiot.

Les étagères, vases, tables ou bien encore bancs de Drawn ne demandent qu’à rencontrer un plus large public. « Dans un premier temps, nous souhaitons financer l’effort de distribution : finalisation d’une gamme complète, création d’un book et participation à des salons spécialisés. La deuxième étape est d’aboutir à une machine transportable car Galatéa pèse 4 tonnes et c’est une aventure de la déplacer… Pourtant, tout le monde la veut en démonstration ! Si on y arrive, la troisième étape pourrait par exemple consister à financer notre première boutique physique avec la machine qui tournerait en direct », complète Sylvain Charpiot.

2296 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesServices

Ella délocalise la fabrication de sa cuisine méditerranéenne chez des particuliers

La nouvelle start-up Ella Bolerie méditerranéenne fait fabriquer ses plats par des particuliers, entrepreneurs indépendants, selon une charte précise. Un modèle relié à l’essor de la livraison et du click & collect.
EntreprisesFocusServices

Vegan, low-carb, keto: la start-up Eatology veut repenser les repas des régimes

Fin 2019, la start-up Eatology s’est lancée en France avec des programmes minceur et des offres vegan, low-carb ou orientées vers les…
EntreprisesServices

HeyTom! incite les restaurateurs à accélérer leur digitalisation grâce à ses solutions dématérialisées

Durant le reconfinement, HeyTom! a offert aux restaurateurs l’accès à son module de click & collect afin de leur permettre de s’adapter…

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter