Entreprises

Le distributeur Pardela Spirits rapproche vins et spiritueux

2 min de lecture

Dans le giron du groupe François Lurton, le distributeur Pardela Spirits, créé en 2020, mise sur l’originalité des gins Sorgin et des vermouths Léonce. Il a aussi élargi son catalogue.

Bartenders - Andy Wahloo et Lucas Maraton (Symbiose Bordeaux)

Mi-février, c’est en proposant un duel de bartenders d’éminents bars à cocktails – Lucas Maraton de Symbiose, à Bordeaux (Gironde) et Khaled Derouiche de l’Andy Wahloo (Paris) – que Pardela Spirits a exposé certains produits phares de son catalogue, parmi lesquelles Sorgin (avec un gin à base de sauvignon blanc, un gin élevé en fûts de vin de sauvignon, ainsi que des éditions spéciales) et Léonce, une gamme de vermouths (trois références, dont une au vin de sauvignon et une au vin de malbec). Des passerelles entre vins et spiritueux qui collent aux origines du distributeur, créé dans le giron du groupe François Lurton, propriétaire et viticulteur à travers plusieurs domaines répartis en France, en Espagne, en Argentine et au Chili.

Kaled Derouiche - Andy Wahloo

Kaled Derouiche, chef barman de l’Andy Wahloo, bar à cocktails parisien. Photo: Aron Farkas

Cocktail à l'Andy Wahloo Cocktail à l'Andy Wahloo

“Le gin s’adresse aux cafés-hôtels-restaurants et aux cavistes, tout comme le vermouth. Il y a 5000 gins sur le marché; nous devions donc nous différencier à leur lancement il y a cinq ans. Nos gins sont très aromatiques”, rappelle Sabine Lurton, directrice des deux marques. Illustration en est faite avec le cocktail Breath (gin, vermouth extra dry, sirop de spiruline, liqueur de sapin, citron, lactosérum de brebis) ou le Gimlet, travaillé avec du gin au yuzu Yu Gin (au catalogue de Pardela Spirits), un cordial de kaffir (agrume) ainsi qu’un concentré de citron vert.

Une activité créée en pleine crise

Pardela Spirits, dont l’activité se répartit à parité entre les cavistes et le circuit CHR, a été créée en 2020, et compte un réseau de 40 agents et trois commerciaux intégrés. Durant la crise Covid, “les patrons de bars ont eu le temps de remettre en question leur business et de refondre leurs approvisionnements, sans pour autant partir sur les tendances les plus pointues de la mixologie”, estime Julien Lemoine, directeur.

Afin de créer un effet de gamme, d’autres produits hors du groupe ont été intégrés au catalogue, à l’instar de la cachaça Gaya, les whiskeys et gins de la distillerie irlandaise Glenladough ou les liqueurs et apéritifs de l’embouteilleur Coquetelers.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2797 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.
Entreprises

Jean-Charles de Castelbajac redécore 1664 Blanc pour la haute saison printemps-été

Avec un design signé Jean-Charles de Castelbajac et un cocktail créé par Rémi Massai, la bière 1664 Blanc compte asseoir son leadership au cours de la saison printemps-été.
EntreprisesIndustrie

“Bulles de Ruche passe de la phase de lancement à celle des volumes”, explique Marc-Antoine Fulconis

Après avoir levé 1 million d’euros fin 2023, Bulles de Ruche accélère son développement. Créée en 2020, cette start-up parisienne (6 personnes) spécialisée dans la création et la vente de boissons innovantes à base de miel s’apprête à renouveler le packaging de ses différentes références à l’été 2024, Année durant laquelle elle compte atteindre les 100 000 bouteilles d’hydromel, sa boisson phare.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter