Aller au contenu

La distillerie australienne Starward renouvelle l’approche du whisky

La Maison du Whisky distribue deux références de la distillerie Starward, basée à Melbourne. Vieillissements en fûts de vin rouge, suggestions de cocktails : les codes évoluent.

Après un lancement au Whisky Live en octobre dernier, la Maison du Whisky pousse les feux sur Starward, une distillerie australienne créée en 2007 dont elle distribue les produits en France. Implantée dans le centre-ville de Melbourne, elle utilise des fûts de vin rouge australien pour faire vieillir ses whiskies. Les ingrédients sont sélectionnés dans un rayon d’une journée de route.

« Par le temps extrêmement varié de Melbourne, notre whisky tire sa saveur fruitée et délicieuse caractéristique en seulement trois courtes années », se réjouit l’équipe, qui n’envisage pas, de fait, de déménager l’entreprise propose deux références. Les températures peuvent varier jusqu’à 12,5 degrés au sein d’une même journée. Un malt foncé est utilisé, tel un rappel au brassage des bières artisanales en vogue dans la région.

Deux références en France

Deux références sont distribuées en France, dont Two Fold (40%). « Sirotez deux fois plus fort pour un whisky doux et plein de saveurs », lance la distillerie qui conseille aussi de le déguster avec un tonic, en remplacement du gin. L’ajout de blé, à hauteur de 40%, lui apporte de la légèreté. « Très rond et accessible, il est peu marqué par le vieillissement en fûts de vin rouge. Il s’agit d’un excellent produit à mettre en backbar et en verse », recommande Elisa Sauban, chef de produit whiskies du monde à la Maison du Whisky. Nova (41%), vieilli en fûts de syrah, pinot noir et cabernet sauvignon, offre pour sa part une finale longue et épicée. Il présente des notes de tannins.

Des suggestions de cocktails

D’autres références de whiskies (Tawny, Solera) et cocktails à base de whisky (Red Manhattan et (New) Old Fashioned) ont depuis été lancées sur le marché local. Starward communique en effet abondamment sur le segment, avec des suggestions en mojito, en sour… ou avec une bière de type pilsner. De quoi s’ouvrir plus facilement la porte des bars. « En dehors des blends japonais et des produits américains, peu de whiskies du monde y sont présents. Starward sera donc le pionnier des whiskies du « nouveau monde » à séduire les bartenders », estime Elisa Sauban.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dansEconomieEntreprises