Aller au contenu

Déficits et compétitivité: l'exécutif européen s'alarme

L’exécutif européen juge « préoccupants » les problèmes chroniques de compétitivité de l’économie européenne, les performances disparates des multiples régions de l’UE et les forts taux d’inflation qui touchent certains Etats. « Il convient d’approfondir la surveillance budgétaire; il apparaît clairement qu’il est nécessaire d’étendre la surveillance afin de corriger les déséquilibres macroéconomiques » explique la Commission dans un document diffusé à l’occasion du dixième anniversaire de la décision de lancer l’euro. A noter que la BCE souhaitera cette décennie le 1er juin prochain, l’institution dirigée par Jean-Claude Trichet ayant démarré ses activités le 1er juin 1998.

La Commission désire « encourager les ministres des Finances à prendre en compte les questions et les politiques nationales dans la perspective de la zone euro« en les incitant à consulter leurs homologues européens avant le déclenchement de toute réforme majeure touchant à l’économie et au budget, rapporte l’AFP. Elle souhaiterait également pouvoir plus facilement rappeler à l’ordre les pays européens dont les déficits dérapent à travers la ratification, actuellement en cours, d’une nouvelle disposition du traité européen. 5 milliards d’économies nettes sur l’Etat et autant sur la Sécurité sociale sont prévues par la France en 2009 afin de tenter de se rapprocher de ses engagements, à savoir résorber son déficit d’ici 2012. L’objectif de non remplacement d’un départ sur deux à la retraite de fonctionnaires entre 2009 et 2011 devrait également contribuer à ce cap.

Publié dansEconomiePolitique éco