Corpus

L’Europe, clef de la chute des indices boursiers

Un contexte économique dégradé en Europe ainsi que le ralentissement du commerce mondial affectent la confiance des investisseurs.

Les forts reculs enregistrés ces dernières semaines sur de nombreuses places financières sont étroitement liés à « la dégradation du momentum économique en Europe », explique dans une note Pascale Auclair, directrice générale de la société de gestion La Française Asset Management. Les doutes sur la croissance allemande, dont les prévisions ont récemment été revues à la baisse, figurent parmi les principales causes de ce décrochage. Le pays a jusqu’alors été considéré comme un véritable « moteur » contrastant avec l’état global de la zone euro.

Par ailleurs, les inquiétudes sont nombreuses quant au ralentissement du commerce mondial. Ce dernier a progressé en volume de 2,2% en 2013 d’après les derniers chiffres de l’Organisation mondiale du commerce, contre 2,5% initialement envisagés. La baisse des prix de la plupart des matières premières, dont le pétrole, joue par ailleurs un rôle clef, dans un environnement géopolitique tendu.

Consultez le décryptage complet de Pascale Auclair (La Française AM)

Photo : Data analyzing in forex market par Shutterstock

2119 articles

A propos de l'auteur
Journaliste, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Focus

Vendredi 13, indécision à la Bourse de Paris

Le vendredi 13 avril, la Bourse de Paris se montrait encore indécise après avoir s’être reprise la veille suite aux propos conciliants…
ÉconomieEntreprisesInvestissementMarchés et finance

Que faut-il retenir des assemblées générales des sociétés cotées?

Moins de participants, peu de débats autour des rémunérations, davantage d’attention portée aux enjeux environnementaux : retour sur la saison 2017 des assemblées générales.
ÉconomieEntreprisesInvestissementManagementMarchés et finance

«Les assemblées générales se recentrent sur la pédagogie auprès des actionnaires»

Les assemblées générales deviennent un lieu privilégié de pédagogie auprès des actionnaires, observe Caroline de La Marnierre, PDG de CapitalCom.