ÉconomieEntreprisesServices

Sur la Côte d’Azur, comment ces professionnels du tourisme ont préparé la haute saison estivale

3 min de lecture

Recrutement, bonne tenue du tourisme, inflation : focus sur la préparation du pic de fréquentation estival sur la Côte d’Azur, dans la restauration et chez un croisiériste.

Avant d’être parés pour la haute saison estivale, les professionnels du tourisme et de la restauration se sont préparés durant de longs mois, pas forcément avec facilité. “Nous avons rencontré de très grosses difficultés de recrutement, surtout pour du personnel qualifié. Il y a une grosse désaffection pour notre métier à prévoir malheureusement pour les prochaines années”, regrette Johan Lejeune, directeur de La Plage Blanche, un vaste restaurant de plage à Théoule-sur-Mer (Alpes-Maritimes).

Il attend 50% de fréquentation supplémentaire en juillet-août. Les effectifs sont gonflés de 30%. Ces derniers mois, la clientèle locale a permis de soutenir la fréquentation le week-end, mais le climat influe fortement sur l’activité d’un établissement de plage.

Le Hard Rock Cafe Nice entre nouveautés et inflation

A Nice (Alpes-Maritimes), les deux étages du Hard Rock Cafe, qui combinent un bar, un restaurant et une boutique, bénéficient, en juillet-août, d’une masse salariale accrue de 20% pour pouvoir offrir le meilleur service possible, matin, midi et soir au bar, restaurant et boutique. L’établissement vise un retour aux chiffres de 2019 “ou presque, mais, en réalité si nous arrivons à faire minimum +30% par rapport à 2022 cela sera acceptable”, précise Jonathan Williams, general manager.

“Chaque année il est difficile de trouver du personnel qualifié, notamment en cuisine et nous avons une particularité en plus chez Hard Rock Cafe: l’anglais. Nous sommes un groupe international et nous communiquons particulièrement en anglais que ce soit en interne ou en cuisine”, poursuit le manager. Cette année, des partenariats avec la chanteuse Halsey et avec Lionel Messi sont mis en avant, notamment au moyen d’un nouveau chicken sandwich. Le Classic Caribbean Mojito, l’Hurricane (rhum Bacardi; mélange de jus d’orange, mangue et ananas, grenadine rhum Captain Morgan Dark, amaretto), le Summer Breeze et le Tropical Sunrise sont les cocktails phares du début de l’été.

Face à l’inflation, “nous nous sommes vus dans l’obligation d’augmenter nos prix. Ceci est toujours une décision difficile mais face à l’augmentation de la masse salariale et différentes augmentations, c’était inévitable.” Le manager constate également un ralentissement des ventes de produits dérivés dans la boutique malgré des lignes, styles et couleurs nouveaux, un fait qu’il rattache également à l’inflation et à la baisse du budget loisirs des clients.

AMC Cape Grace développe ses sorties en mer

Hors restauration, chaque saison printemps-été, les croisières en catamaran d’AMC Cape Grace remportent un vif succès, au départ de Saint-Raphaël (Var), où est basée l’entreprise, et désormais aussi depuis Hyères (Var).  “On a encore optimisé nos sorties, et nous avons renforcé la communication. Cela a été le gros travail de l’hiver. Les résultats se font sentir avec une augmentation de chiffre d’affaires entre le 1er mai et le 13 juillet de 23%, par rapport à l’an dernier”, se félicite Maurin Coste, le président de la société.

A l’issue de la saison, en octobre, l’entreprise réfléchit au moyen de résoudre les problématiques observées, avant, durant l’hiver, de passer en revue la fréquentation, les taux de remplissage, le chiffre d’affaires et les points positifs ou négatifs.  En janvier, les chantiers ont lieu sur les bateaux ; les Affaires maritimes délivrent un permis de navigation début avril, et l’ouverture s’effectue en mai. Cette année, AMC Cape Grace opère quatre bateaux cette année, dont un supplémentaire (200 personnes de capacité), destiné à la privatisation de Marseille à Monaco, pour accueillir davantage de groupes. Les bureaux ont été rénovés et agrandis.

Pour ses sorties en mer, AMC Cape Grace s’appuie sur un noyau dur de personnels à hauteur de 80% du staff, et les 20% restants sont sur candidature et essais. “Nous ne sommes pas trop affectés par les problématiques RH, avec un métier passion. Nous en sommes davantage à refuser du monde”, indique Maurin Coste. L’entreprise compte 35 personnes en saison, du début du mois de mai à la fin septembre. Deux nouveaux bateaux ont déjà été commandés. Pour les clients des sorties en mer, les réservations s’effectuent au maximum 48 heures à l’avance.

Photo: AMC Cape Grace

2763 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Disney Village, hôtels, parc: tout savoir sur les futurs travaux de Disneyland Paris

Disneyland Paris a annoncé intensifier la transformation de Disney Village, repenser le ranch Davy Crockett sur le thème des Castors juniors et apporter des ajustements au Disneyland Park.
EntreprisesServices

Comment Disneyland Paris va transformer Walt Disney Studios en Disney Adventure World

Disneyland Paris va renommer son second parc, Walt Disney Studios, en Disney Adventure World, au terme d’importants travaux de restructuration et d’extension, notamment marqués par l’arrivée d’un land dédié à la Reine des neiges et par la refonte de Studio 1.
La sélection de la rédaction

Paris : le restaurant Piccola Mia, pendant italien de Mon Coco, fait ses premiers pas place de la République

Place de la République, à Paris, le restaurant Piccola Mia succède à Pizza Pino, avec des recettes déjà éprouvées : décoration léchée, plats généreux, large amplitude horaire.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter