EntreprisesIndustrie

Comment est né Cut&Dry, l’incroyable rhum à la noix de coco produit à la Barbade par Planteray

4 min de lecture

Depuis le début de l’année, Planteray (ex-Plantation) a lancé la distribution mondiale de Cut & Dry, un rhum bénéficiant d’une infusion à la noix de coco. Un travail de longue haleine pour parvenir au bon équilibre, réalisé à la West Indies Rum Distillery, à la Barbade.

Il s’agit d’un rhum que quelques initiés avaient pu déguster en-dehors de la Barbade, où il est produit. Un incroyable rhum aux puissants arômes de noix de coco, qui se déguste avec une facilité déconcertante. Une très belle introduction à l’univers du rhum pour le grand public; un produit disruptif pour les amateurs, que Planteray, le nouveau nom de Plantation, compte officiellement dans sa gamme depuis le début de l’année 2024 : Cut & Dry. Un rhum résolument gourmand, avec des notes de vanille et de pulpe de coco au nez, une bouche ronde (coco, mélasse) et une finale longue (coco toujours, épices, vanille) à déguster pur, en pina colada ou dans un Negroni revisité, suggère la marque.

Derrière ce lancement de ce rhum (40%), disponible aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et dans les Caraïbes, se cache la West Indies Rum Distillery, une distillerie de la Barbade acquise par le producteur français de spiritueux Maison Ferrand (cognac Pierre Ferrand, gin Citadelle, spiced rum Canerock…) en 2017. Quatre ans de travail et 97 recettes ont été nécessaires pour élaborer Cut & Dry, qui requiert d’utiliser une noix de coco pour la production de 1 litre de rhum. Deux ans de travail ont été nécessaires pour disposer d’approvisionnements suffisants, avec des cocotiers en nombre, “pour ne pas appauvrir le business local de l’eau de coco.”

« Nous avons joué avec les différentes maturités de noix de coco »

Juliette Douchement, global rum consumer products brand manager Planteray et Canerock, répond à nos questions.

Pourquoi avez-vous souhaité créer un rhum à la noix de coco ?
A la Barbade, des dizaines et des dizaines de vendeurs d’eau de coco se placent aux abords des routes, récoltant des noix de coco à la main et les coupant pour offrir aux clients de l’eau de coco fraîche, laissant des coques vides partout sur l’île. Intrigués par ces coques laissées à l’abandon, fut inspirée par les deux éléments identitaires et iconiques de la Barbade, le rhum et la coco, cela leur donna l’idée de créer un rhum à la coco, 100% naturel. Après des années d’expérimentation pour trouver la recette parfaite, la plus aromatique possible, Planteray Cut & Dry était né.

Comment avez-vous procédé en matière de R&D et de sourcing ?
Afin de trouver la recette parfaite, équilibrée entre la noix de coco et le rhum, nous avons réalisé beaucoup d’expérimentations. Nous avons essayé de macérer, infuser et distiller du lait, de la crème, de la chair de coco, avec un nombre important de recettes, nous avons tenté de jouer avec des temps de macération différents, de concentrations de noix de coco par litre, d’assemblage de rhums de base … Pour trouver le ratio et l’équilibre parfait et créer un rhum délicieux et très aromatique. Jusqu’à ce qu’un fermier barbadien dise un jour à Alexandre Gabriel, notre master blender qu’il devrait utiliser des noix de coco très mûres, à pleine maturité, tellement mûres qu’elles tombent presque de l’arbre, car elles ont une concentration aromatique totale. Nous travaillons avec les fermiers barbadiens pour récolter les noix de coco à maturité. Elles sont ensuite coupées en deux et séchées naturellement sous le soleil des Caraïbes, avant d’être infusées dans notre rhum de la Barbade.

Quels ont été les challenges pour parvenir à conserver un certain équilibre dans la recette ?
Le principal challenge de la recette était de parvenir à conserver un bel équilibre entre le goût prononcé de noix de coco et la complexité de notre rhum de la Barbade. Pour cela, nous avons joué avec les différentes maturités de noix de coco, de concentration, avons recherché une stabilité d’humidité, et de différentes températures de macération. Maintenant que la recette a été définie, nous continuons d’assurer une cohérence dans les découpes des noix de coco, nous permettant d’atteindre l’infusion parfaite.

Y aura-t-il une saisonnalité particulière pour ce nouveau rhum ?
Non, le climat tropical de la Barbade étant stable, nous pouvons récolter des noix de coco toute l’année, grâce à notre étroite collaboration avec les fermiers locaux. Cependant, Cut&Dry est un produit artisanal, donc d’une coco ou d’une récolte à l’autre, il pourra y avoir des petites différences. Nous n’utilisons pas d’arômes, que du vrai fruit, donc cela fait partie du jeu !

Jaws, une édition limitée signée Stade’s Rum

Stade's Rum - West Indies Rum Distillery - Rhum Fest Paris 2024

Jaws a été présenté au Rhum Fest Paris 2024.

Maison Ferrand lance Stade’s Rum en Europe. Cette marque a été créée en 2017, dans la foulée du rachat, par le producteur de spiritueux, de la West Indies Rum Distillery, à la Barbade. Les rhums au nom de Stade’s, en référence à George Stade, qui a créé la distillerie en 1893,  étaient jusqu’alors disponibles uniquement localement.

A cette occasion, le premier opus est incarné par Jaws (56%), disponible à hauteur de 800 bouteilles pour la France. Il a été élaboré en collaboration avec les représentants de La Confrérie du rhum, un groupe Facebook dont certains membres élaborent, depuis cinq ans, des cuvées en collaboration avec des marques. Jerry Gitany et Benoît Bail-Daniel ont ainsi pris la direction de la Barbade pour travailler sur un rhum bénéficiant d’un vieillissement tropical durant 6 mois en fûts de Bourbon. Un rhum hyper intense, boisé, riche en esters.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2787 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

Bière : créativité, accessibilité… 7 brasseries craft à suivre

En ce printemps, malgré les difficultés économiques du secteur, nombreux sont les brasseurs à lancer de nouveaux produits ou à se démener pour capter de nouveaux clients. Focus sur les dernières créations de plusieurs brasseries craft.
La sélection de la rédaction

Ces 3 brasseries étoffent leur offre au printemps

Second Degré, Demory, Jenlain : focus sur les nouveautés de ces brasseries, dans leurs bars ou en grande distribution, en ce printemps 2024.
Entreprises

A la microbrasserie Patoche, à Paris, un nouveau brasseur et des bières pour le printemps

Jérémie Normand a rejoint l’équipe de la microbrasserie Patoche comme brasseur. La gamme de bières est fréquemment renouvelée, en plein cœur de Montmartre, à Paris.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter