Aller au contenu

Comment bouge le marché de la gestion de projets en ligne

L’entreprise parisienne Wimi vient de lancer Wimi Armoured, une plateforme numérique collaborative chiffrée. Créée en 2010, elle est spécialisée dans les solutions de gestion de projet. Son président, Antoine Duboscq, décrypte les évolutions du cœur du marché, auprès des utilisateurs non spécialisés dans la gestion de projets complexes.

« Après une phase de découverte des outils de productivité SaaS (Dropbox, Trello, Slack parmi d’autres), aboutissant à une fragmentation des outils dans l’entreprise, nous voyons émerger un besoin de simplification et centralisation. Wimi a été conçu en anticipant ce besoin, grâce à sa plateforme centralisée et intégrée. A terme, il est possible que les plateformes spécialisées rencontrent des difficultés à s’installer dans la durée face à des plateformes intégrées telles que Wimi et d’autres acteurs.

La sécurité des données, enjeu majeur

Une demande émerge pour la sécurité et/ou la souveraineté des données. L’actualité a mis en avant à différentes occasions des cas de cybercriminalité, de surveillance de masse ainsi que divers scandales, notamment en provenance des Etats-Unis, autour de ces sujets, ce qui a sensibilisé de nombreux décideurs et managers. Paradoxalement, les pratiques n’ont pas suivi : certes les processus vitaux des grands acteurs (OIV, opérateurs d’importance vitale selon la terminologie ANSSI) continuent à être traités avec sérieux (systèmes au cœur des banques, opérateurs telecom…).

Cependant, la masse des données sensibles traitées par les grandes entreprises dans le cadre de la gestion de projets reste exposée à de nombreux risques (exposition au risque réglementaire US et à l’intelligence économique liée au Patriot Act US, absence de chiffrement sur les données échangées, procédures d’authentification légères…). L’inaction était en partie liée à l’absence d’offre adaptée à ces enjeux.

Un besoin d’agilité et de simplicité

Du côté des décideurs, nous relevons un besoin d’agilité des organisations, dans le cadre de la transformation digitale des organisations qui les fait passer vers des modèles de travail ouverts, par projets. Cette tendance n’exclut a priori aucun secteur de l’entreprise, désormais tous les départements sont concernés : marketing, R&D, finances, ventes, production…. Mais souvent, agilité et sécurité sont perçues comme des objectifs antinomiques. Wimi Armoured vient précisément combler ce besoin.

Du coté des utilisateurs, nous constatons une exigence élevée de simplicité et de performance UX/UI des interfaces, équivalente en matière de simplicité aux interfaces de référence en BtoC. Ce sujet, souvent négligé par les DSI et les directions, devient critique pour l’adoption par les équipes, en particulier les ‘millenials’. Dans la guerre pour attirer et retenir les jeunes talents, ce sujet devient stratégique. Pour les utilisateurs chevronnés en gestion de projet, la demande les porte vers une alternative en mode SaaS à des outils classiques tels que Microsoft Project, avec des besoins de fonctionnalités avancées dans ce domaine. »

Publié dansEconomieEntreprisesManagement