Focus

5 astuces pour ne plus rater votre gin tonic

1 min de lecture
Gin tonic - Citadelle et Bootleggers - Buddha Bar Hotel Paris

Ne ratez plus votre gin tonic ! 5 secrets partagés par l’équipe de Citadelle (Maison Ferrand).

Un des cocktails phares de l’été ? Le gin tonic ! Encore faut-il savoir parfaitement le préparer. Alexandre Mourigué, responsable marché France chez Maison Ferrand, qui produit notamment le gin Citadelle (ayant fait l’objet d’un relancement l’an dernier), nous en dévoile les secrets.

Un gin de qualité. « Un vrai gin tonic, c’est avant tout un gin de qualité. Le gin doit être fort en genièvre pour tenir le cocktail, avec une belle intensité aromatique. Son degré alcoolique peut être plus élevé (44% pour Citadelle contre 40% en moyenne). »

Un tonic adapté. Pour ses événements, Citadelle travaille avec Fever-Tree, une marque de tonics également distribuée par La Maison du Whisky, très appréciée des professionnels. « Le tonic doit être assez sec, avec une belle bulle. Il doit disposer d’un côté très aromatique, grâce à la quinine. »

Des accompagnements adéquats. Pour éviter l’acidité, cessez d’employer du jus de citron ! « Nous recommandons d’utiliser un zeste de citron jaune, mais nous conservons les huiles essentielles pour une belle complexité aromatique entre le gin et le tonic. »

Des glaçons en nombre. « Pour la réalisation, employez de gros glaçons, sans lésiner sur la quantité. Cela favorise l’inertie thermique : avec davantage de volume de froid, le cocktail est moins dilué. » De gros cubes, pleins, sont recommandés.

Un verre idéal. Jusqu’alors, Citadelle recourait aux verres ballons, aux formes généreuses. « De grands verres à vin peuvent aussi accueillir votre gin tonic. » La marque prépare des évolutions à ce sujet.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Photo : dans le patio du Buddha-Bar Hôtel, à Paris.

A lire également
Entreprises

Cognac, liqueur, champagne, café : quatre pop-up pour rapprocher les marques et leurs consommateurs

En novembre, Martell, St-Germain, Ruinart et Lavazza ont imaginé plusieurs expériences, à Paris, pour s’adresser directement aux consommateurs, avec des concepts très différents.
Entreprises

La distillerie parisienne Baccae éveille l'intérêt du public sur l'élaboration du gin

A Paris, les ateliers de création d’un gin de la distillerie Baccae, qui fête ses cinq ans, remportent un franc succès. Les…
Économie

Grand classique des cocktails, l'old fashioned revient en avant

La marque de whiskey Woodford Reserve s’appuie sur l’old fashioned pour son développement dans les bars à cocktails. Exemple au Jefrey’s, à Paris.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez nous contacter par mail depuis notre page A propos.