EntreprisesIndustrie

Champagne : Canard-Duchêne pousse les feux sur le bio

1 min de lecture
Maison de champagne Canard-Duchêne

La maison de champagne Canard-Duchêne renomme sa cuvée bio (P 181) et accélère sur ses engagements environnementaux.

Nouvelle impulsion pour la cuvée bio de Canard-Duchêne. La maison de champagne de Ludes (Marne), créée en 1868, vient de renommer le produit, lancé en 2009. L’entreprise dispose de sa station d’épuration et a allégé, ces dernières années, ses bouteilles. « Après la certification Bio de notre parcelle de Verneuil ZE181, nous avons choisi de nous inspirer du cadastre pour rebaptiser la cuvée P 181”, commente Laurent Fédou, chef de caves. Une sole au beurre d’agrumes, un quasi de veau en croûte de noisettes ou un fromage à pâte molle sont recommandés en food pairing pour la cuvée P 181.

Davantage de surfaces à venir

8,75 hectares (ha) sont exploités en bio à Verneuil, Pierry et Epernay). Une quarantaine d’ares de Verneuil devraient prochainement rejoindre cette surface, en conversion dans un premier temps). En termes d’achat de raisins, Canard-Duchêne est passé de 6 ha en 2009 à 30 ha cette année.

Canard-Duchêne a par ailleurs engagé un programme de replantation de haies autour des parcelles de vigne. Une cuvée “Reforest Action” sera mise à l’honneur lors des Pour fêtes de fin d’année. “Plutôt que de réaliser un énième sleeve, Canard-Duchêne va plutôt donner la somme normalement investie l’association Reforest’Action, qui s’attachera à planter des arbres”, indique Laurent Fédou.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A lire également
La sélection de la rédaction

Whisky : 5 nouveautés à découvrir pour renouveler votre cave cet été

Focus sur 5 nouveaux whiskies disponibles en ce printemps 2024, signés Compass Box, Castan, Ninkasi, Stauning et Ardnamurchan, distribués par La Maison du Whisky et par Dugas.
EntreprisesIndustrie

Armin étoffe sa gamme d'armagnacs et ses déclinaisons en cocktails

La start-up Armin, qui s’attèle à refaire découvrir l’armagnac depuis quatre ans, change ses étiquettes, et accentue sa stratégie cocktails.
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter