ÉconomieEntreprisesIndustrie

Brown-Forman mise sur les whiskies forts en seigle

Tom Vernon, brand ambassador de Woodford Reserve

Avec le lancement de Jack Daniel’s Rye Whiskey, Brown-Forman enrichit sa gamme de whiskies à forte teneur en seigle.

Dans la famille Brown-Forman, j’ai demandé Jack Daniel’s et Woodford Reserve. Moins connue, la marque ne manque pourtant pas d’atouts, notamment céréaliers, avec 53% de seigle dans son rye, lancé il y a deux ans en France, contre 18% dans son bourbon, « un taux assez élevé ». « Nous nous sommes concentrés sur la complexité aromatique, avec également la recherche d’un bel équilibre », souligne le brand ambassador de Woodford Reserve, Tom Vernon, de passage à Paris courant mars. Certains rye montent en effet, dans l’univers du whisky, à 95% de seigle. Avec cette référence, « le Manhattan est le cocktail le plus approprié ». Tom Vernon cite également le Sazerac ou bien encore l’Old fashioned.

Jack Daniel's - Rye

Pour Brown-Forman, le seigle constitue un axe de développement qui passe aussi, bien évidemment, par sa marque phare Jack Daniel’s. En octobre dernier, un produit résolument haut de gamme Single Barrel Rye (51,90 euros), avait été lancé dans la foulée du Whisky Live, avec la volonté de rehausser l’image de la griffe. « Chaque flacon est issu d’un même fût, pas d’assemblage, l’accord est déjà présent naturellement », précise Brown-Forman. Aujourd’hui, le Rye Whiskey (24,90 euros) le rejoint. « Il bénéficie d’une filtration en goutte à goutte sur une couche de trois mètres de charbon de bois d’érable avant d’être placé en maturation dans des fûts neufs de chêne blanc américain », rappelle-t-on, en écho à la fabrication du célèbre Old N°7.

Gontran Cherrier et Jack Daniel's

Une collaboration avec l’équipe du boulanger star Gontran Cherrier a permis de mieux comprendre les subtilités des différents produits avec trois pains (mai-tai, 50% base seigle ; tourte fumée, 65% base seigle ; tourte, 75% base seigle). Un exercice de dégustation surprenant, préalable à la dégustation d’un Vieux carré (2 cl de Jack Daniel’s Single Barrel Rye, 2 cl de cognac, 2 cl de vermouth Noilly Prat, 2 traits de Peychaud’s Bitter, 2 traits d’Angostura Bitter, 2 cuillères à café de Bénédictine).

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Fever-Tree expose l'étendue de sa gamme de tonics au bar parisien Golden Promise

Pour faire découvrir ses tonics, ginger beer et ginger ale, Fever-Tree donne rendez-vous au Golden Promise, le bar parisien de la Maison du Whisky, avec un pop-up store.
Entreprises

Le bartender Guillaume Leblanc lance deux sirops à base de CBD

Le Chanvre des Possibles, tel est le nom des sirops à base de cannabidiol lancés par Guillaume Leblanc, qui a longtemps officié sur la scène cocktail parisienne.
Économie

A Paris, les marques de rhum reprennent contact avec le grand public

Réparti sur deux week-ends, le salon Rhum Society, à l’hôtel parisien Monte Cristo, permet au grand public de retrouver un contact avec les marques après le confinement.