Entreprises

La Brasserie Fondamentale développe ses bars à Paris

2 min de lecture
LBF Taproom - Pinte de bière artisanale

LBF compte désormais un bar à Bordeaux et, bientôt, trois établissements à Paris, pour mieux faire connaître ses bières. Un concept de “taproom” délocalisée vient d’ouvrir.

Habituellement, une taproom est un lieu de dégustation de bières accolé à une brasserie, pour vendre directement aux consommateurs. Pour la start-up parisienne LBF, le concept diffère : les bières de La Brasserie Fondamentale sont produites à Nangeville (Loiret). Or, c’est dans le 10ème arrondissement de Paris qu’il convient de se rendre pour déguster la gamme. “Nous sommes dans un bar davantage adapté à l’afterwork, avec des tapas et des assiettes à partager”, justifie-t-on chez LBF. Autre argument, rue d’Enghien, on ne sert que les bières brassées en interne : “vous pouvez être sûr d’être la dernière étape d’un circuit court”.

LBF Taproom - Paris 10ème

LBF Taproom - Planche de charcuterie

Un moyen de se différencier du Bar Fondamental, ouvert en 2017 dans le 18ème arrondissement de Paris, près du métro Pigalle. Un établissement ouvert jusqu’à 2 heures du matin (23 heures ou minuit à la taproom), où la musique est plus forte et au sein duquel d’autres marques de bière sont disponibles. Le food y est moins présent – à la taproom, un toaster est bien en évidence pour les sandwichs, aux côtés d’une belle offre de charcuterie (mention spéciale pour le pâté et le saucisson). La fréquentation y est plus tardive, tandis que le rush se situe entre 19 heures et 21 heures rue d’Enghien.

“Les clients nous questionnent sur la bière. Il faut essayer de faire découvrir de nouveaux produits”, poursuit l’équipe du bar. A la pression : quatre bières bio permanentes (pale ale, india pale ale, dubbel, blanche) et deux éphémères. Fin octobre, la cerise-abricot était branchée, avec deux versions : l’une plus acide, à destination des bars; l’autre plus sucrée. Une bière très ronde et légèrement fruitée. Des notes de châtaigne peuvent être décelées, en fin de bouche, à la dégustation de la porter. L’IPA est, elle, très accessible, avec une légère amertume, l’objectif poursuivi étant de s’adresser au grand public.

Davantage de formations

LBF a aussi ouvert un bar à Bordeaux (Gironde) et, à Paris, vient d’ouvrir rue Saint-Maur (11ème) avant, prochainement, d’arriver rue d’Aboukir (2ème). L’entreprise, qui compte une quarantaine de personnes, a démarré en 2016 par des ateliers de brassage amateur, La Beer Fabrique, à Paris, depuis développés aussi à Lyon (Rhône) et à Toulouse (Haute-Garonne). Une formule disponible pour les entreprises.

Des formations professionnelles, dédiées aux aspirants brasseurs, ont été créées, sur cinq jours à Paris et à Lyon (les bases de la création d’une microbrasserie) et sur dix jours à Nangeville (toutes deux éligibles au compte personnel de formation). Dans les bars, la carte food est, elle, amenée à évoluer.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2496 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Bar à cocktails: le Little Red Door poursuit son exploration de l'agriculture française

A Paris, le Little Red Door a adapté ses process au fort succès de son bar à cocktails, et lancé une nouvelle…
EntreprisesServices

Les smash burgers de Junk passent de la livraison au vrai point de vente, à Paris

Le groupe In My Belly conçoit des plats pensés pour la livraison et la vente à emporter. Sa marque Junk, dédiée aux smash burgers, s’essaie au take away physique, à Paris.
Entreprises

La distillerie parisienne Baccae éveille l'intérêt du public sur l'élaboration du gin

A Paris, les ateliers de création d’un gin de la distillerie Baccae, qui fête ses cinq ans, remportent un franc succès. Les…

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter