Économie

Boissons : l’approvisionnement, enjeu clef du secteur

1 min de lecture

Les fabricants de boissons doivent sécuriser leurs approvisionnements.

Les fabricants de boissons doivent élargir leur champ d’action, estime Rabobank dans une étude consacrée aux perspectives du secteur en 2013. Pour la banque néerlandaise, l’approvisionnement constitue un enjeu stratégique qui doit davantage être pris en compte par les firmes.

« Les propriétaires de marques doivent développer des chaînes d’approvisionnement, où les fournisseurs, les transformateurs, les distributeurs et les détaillants  travaillent dans un système plus intégré », estime l’analyste Ross Colbert. Ce renforcement des liens entre les différents acteurs peut devenir une arme stratégique dans un univers en mutation.

L’exemple du thé illustre cette problématique : la production pourrait chuter cette année jusqu’à hauteur de 5 % alors que la demande devrait pour sa part progresser 3 %. En Inde et en Chine, la consommation est supérieure à la production, d’où une possible réduction des exportations et une hausse des prix. La consommation de café pourrait également progresser, sous l’effet de l’essor du circuit hors-domicile, notamment tiré par Starbucks et Mc Donald’s.

A lire également
EntreprisesIndustrie

Avec une boutique à Paris, Ricola développe son univers de marque

Pour la première fois, Ricola s’implante dans sa propre boutique, dans le Marais, à Paris. Un moyen pour la marque suisse de s’adresser directement à ses consommateurs.
Entreprises

Pour dépoussiérer son image, l'armagnac passe derrière le bar

L’armagnac souhaite sortir des frontières de l’apéritif. Idées de cocktails, nouveaux flacons et produits plus jeunes seront davantage mis en avant.
Entreprises

Pourquoi les produits d'épicerie fine ont toujours le vent en poupe

Malgré l’inflation, l’épicerie fine a le vent en poupe. 94% des Français perçoivent ces aliments comme des “produits de luxe”, d’après une étude réalisée pour Gourmet Sélection. Ce salon professionnel, organisé mi-septembre, a réuni 338 entreprises et marques. La preuve du dynamisme du marché, observe Jean-Gabriel Mollard, directeur marketing et communication du pôle food B2B de Comexposium.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire