Focus

BeYo!, la sandwicherie qui veut convertir les actifs du 8ème au bio

1 min. de lecture
BeYo! & eat fresh - Paris

A Paris, BeYo! veut proposer aux actifs une pause-déjeuner bio, avec les codes de la sandwicherie et du traiteur.

On ne compte plus les sandwicheries et échoppes spécialisées dans le déjeuner des actifs à Paris – il en ouvre et en ferme toutes les semaines. Le caractère difficile du métier n’a pourtant pas freiné Hélène Marx et Laetitia Amiable, qui se sont rencontrées il y a dix ans… chez Mc Donald’s. Depuis la grande banlieue parisienne, elles rallient tous les jours aux aurores la rue de Berri, dans le 8ème arrondissement de Paris – ce qui n’est pas chose facile – pour concocter, à trois personnes, une sélection de sandwiches, salades, tartines, soupes et desserts entièrement bio chez Be Yo ! & eat fresh.

« Nous sommes fans de food et de restauration. Nous testons tous les nouveaux concepts, nous nous amusons à créer de nouvelles recettes… », précise Hélène Marx. Au menu, élaboré avec le chef Richard Fanton, figurent des sandwiches tous élaborés à base de pain tradition (à l’exception du Yo ! Le saumon, en mini bagel, et du Yo ! Le tandoori, en pain pita), avec une gamme permanente (curry, classique, chèvre et campagnard toastés, sud, Italie) et saisonnière (concombre, brousse de brebis, piment d’Espelette, fenouil râpé… parmi les ingrédients sélectionnés au printemps).

L’objectif est de séduire une clientèle d’actifs, au petit-déjeuner et surtout au déjeuner, dans un quartier composé en grande partie de bureaux (Miromesnil-Haussmann). Le panier moyen est de 11 euros. Pour étendre leur zone de chalandise, les six associés du restaurant doivent prochainement signer avec un prestataire de livraison.

2262 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

A Paris, le Cargo container bar signe la reprise des DJ et de l'événementiel durant l'été

DJ, craft beer, food trucks : la terrasse éphémère du Cargo container bar, à Paris, permet de déconnecter durant l’été et illustre la reprise du secteur événementiel.
Entreprises

En attendant les touristes, le bar à cocktails Lulu White joue la carte d'un été toujours créatif

Inciter les Parisiens à découvrir le Lulu White, à Pigalle, telle est la mission de son équipe dans l’attente du retour en nombre de la clientèle touristique, notamment américaine. La créativité reste de mise, avec une carte qui se veut plus lisible.
EntreprisesServices

Comment Vapiano creuse son sillon “fait maison” malgré la crise

Avec ses plats faits maison, Vapiano France mise sur un concept inchangé pour redémarrer, malgré les déboires rencontrés l’an dernier et une fréquentation touristique moindre.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter