Société

Baromètre de la grande consommation: les Français pessimistes pour l'avenir

L’hebdomadaire professionnel LSA propose sur son site internet les résultats d’une étude relative au sentiment des Français quant à leur pouvoir d’achat et aux perspectives en matière d’économie et de consommation. Les résultats sont criants: pour 67% des panélistes, la situation économique actuelle de la France est en stagnation ou en récession. 65% estiment que leurs dépenses vont augmenter dans les mois à venir.

Le bilan est sévère pour le gouvernement, Nicolas Sarkozy ayant fait du pouvoir d’achat son cheval de bataille lors de la campagne électorale. 60% des Français pensent que l’arrivée de la nouvelle équipe n’a eu aucun impact sur le pouvoir d’achat, et 26% un impact négatif. Ils ne sont que 6% à juger positif l’impact de l’action du gouvernement. 71% des consommateurs interrogés estiment que leur pouvoir d’achat a baissé en 2007, contre 59% en 2006. Les prix à la consommation apparaissent sans surprise comme le facteur cité en premier susceptible d’influer sur le pouvoir d’achat.

La grande distribution en accusation

43% des sondés estiment que les enseignes ne se sont pas assez concurrencées en 2007, ce chiffre ne s’élevait qu’à 32% pour 2006. 81% des Français pensent que les prix pratiqués par les enseignes ont augmenté en 2007. Dans ce contexte de défiance, les promotions en magasin apparaissent comme le facteur-clé pour les inciter à acheter davantage, répondent 53% des panélistes.

En ce début d’année, les Français semblent davantage porter leur attention sur les étiquettes. Les sondés tiennent compte de la hausse des matières premières, mais estiment que ce facteur n’est pas à lui seul responsable des hausses de prix; de plus en plus de consommateurs remettent en cause la sincérité des distributeurs dans leur volonté affichée d’agir en faveur du pouvoir d’achat. Leclerc, habitué aux coups d’éclat, vient d’ailleurs d’annoncer sa volonté de retirer de ses linéaires des produits dont les hausses de prix semblent injustifiées.

En savoir plus Conjoncture économique et consommation française en 2008 (TNS/Ineum)

A lire également
ÉconomieMarchés et financePolitique éco

Taux de dépôt auprès de la BCE en territoire négatif : quels effets ?

Une tribune de Jacques Ninet (La Française).
Économie

Hausse des matières premières: quel impact sur les entreprises ?

Les cours des matières premières, même s’ils ont tendance à reculer depuis plusieurs semaines, ont enregistré en l’espace d’un an des progressions…
ÉconomieEntreprises

Distribution: opération séduction face à l'inflation

« Je m’engage à ce que de 4,06 % d’inflation annuelle actuelle on passe en décembre à un rythme annuel de 2 %…

Laisser un commentaire