Aller au contenu

L'initiative choc de Leclerc face à l'inflation

Des hausses de 20,94% en quelques mois pour La Vache qui rit (Fromageries Bel), + 18,29% pour le Brownie géant de Brossard, + 19% pour le Pulco: la nouvelle campagne de Leclerc se veut résolument ancrée dans l’actualité. Les six produits présentés sur une pleine page seront retirés de la vente par le distributeur dès le 1er février, afin de protester contre certaines hausses jugées excessives. Les industriels visés doivent corriger leurs prix avant cette date, faute d’être déréfencés. voir avec la seule hausse des matières premières. Les industriels profitent d’une législation qui empêche les distributeurs de les mettre en compétition et de négocier leurs tarifs« , est-il expliqué, provoquant une nouvelle charge contre la loi Galland.

Les produits alimentaires touchés par l’inflation

L’Insee vient de publier une étude sur l’inflation qui appuie le sentiment d’un nombre grandissant de consommateurs: les prix des produits alimentaires augmentent. Ceux-ci enregistrent une hausse de 3,4% sur un an pour les produits frais; 3% hors produits frais. L’indice des prix à la consommation est passé de 114,70 en décembre 2006 à 117,70 en décembre 2007: l’inflation s’affiche comme une réalité pour les ménages. L’association de consommateurs Familles rurales estime, par la comparaison des relevés de son panier moyen, que les produits touchant au petit déjeuner ont vu leurs prix augmenter de 3,83% en un an et les surgelés de 2,35%. La hausse la plus sensible provient des produits « premiers prix », dont les tarifs progressent en moyenne de 13,84%.

L’inflation, qui s’élève à 2,6% sur un an, pourrait rester « bien au-dessus de 2 % durant la majeure partie de l’année, avec un pic autour de 3 % durant le premier trimestre, poussée par les tensions sur le prix des matières premières et des effets de base défavorables« , explique au Figaro Mathieu Kaiser, économiste chez BNP Paribas. Les matières premières agricoles, après avoir enregistré un bond en 2007, voient leur cours fluctuer en fonction de l’actualité, avec notamment les répercussions de la crise financière. Toutefois, le blé a augmenté de 70% en un an, le lait de 90% et le soja de 150%.

Les hypermarchés sont les surfaces dans lesquelles les prix augmentent le plus, selon l’Insee: au cours des douze derniers mois, la hausse de l’indice des prix (base 100 en 1998) s’élève à 2,6% dans les hypermarchés et à 2,1% dans les supermarchés. Pour Familles rurales, la hausse est de 1,47% pour chez les hard-discounters. Quoi qu’il en soit, les établissements de Leclerc « resteront les moins chers » en 2008, selon le distributeur.

Document L’inflation: statistiques de l’Insee

Publié dansEconomieEntreprisesPolitique éco