Économie

Bar : à Fréjus, le Millesim veut attirer une clientèle à l’année

2 min de lecture
Benjamin De Diego - Le Millesim Pub - Fréjus

Reprendre un bar dans une zone touristique, tel est le pari de Benjamin De Diego, 28 ans, accompagné de son frère et de son père à Fréjus (Var). Le quartier de Port-Fréjus est conçu comme une vaste marina bordée d’immeubles résidentiels et de tourisme. Au pied des bâtiments, se côtoient de très nombreux restaurants et bars, dont Le Millesim, un « lounge bar » qui a connu plusieurs propriétaires et concepts avant de trouver son identité de pub, désormais ouvert à l’année – une rareté dans cette zone principalement animée pendant l’été.

« Lorsque nous avons repris le bar en octobre 2017, nous avons eu la chance de bénéficier d’un établissement déjà équipé. Nous avons juste eu à retirer le billard pour installer un espace plus cosy avec des canapés, des fauteuils et un jeu de fléchettes. Nous sommes ouverts à partir de 17 heures pendant l’année, et dès 9 heures l’été », précise Benjamin De Diego, qui travaillait auparavant dans l’embouteillage et l’étiquetage de vins avec son père. Un employé renforce l’équipe en soirée.

Pour faire venir sur le port les résidents annuels, Le Millesim mise sur une carte renforcée de 11 rhums et de 11 whiskies « haut de gamme », ainsi que des rhums arrangés, aux côtés d’une carte de 17 cocktails, dont une référence régulièrement renouvelée (le Tit’Annick, actuellement, avec de la vodka). Chaque jeudi soir, un chanteur a animé la salle durant la saison, avec des offres de planches. Pendant l’hiver, place au Mont d’Or. Des soirées à thème sont aussi organisées, même durant la saison estivale. Le Roc d’Azur, une grande manifestation de VTT, a permis de faire le plein de clients en octobre dernier, tandis que les six écrans disposés dans le bar ont attiré les fans de football pendant la Coupe du monde.

Bière et vins locaux

A la carte des boissons, le contrat avec les Brasseurs de l’Estérel, qui produisent la gamme Riviera Beer dans la ville voisine de Saint-Raphaël, a été reconduit pour les bières pression. Deux vins produits à Puget-sur-Argens, par le domaine Real Saint-Jean et le Château de Cabran, ainsi que des références du Domaine de la Bouverie à Roquebrune-sur-Argens, sont aussi proposés. « Nous disposions déjà des contacts, et nous cherchions à renforcer l’offre locale », précise Benjamin De Diego, qui relaie les différentes actualités du bar sur la page Facebook – « c’est devenu un passage obligé », rappelle-t-il.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2813 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesLa sélection de la rédaction

A Paris, le bar de l'Hôtel du Collectionneur renouvelle son menu food, façon restaurant

Une vraie offre de restauration dans un élégant bar d’hôtel, tel est le pari relevé par l’Hôtel du Collectionneur (5 étoiles), à Paris, avant l’installation, à la rentrée, d’un terrain de padel.
EntreprisesLa sélection de la rédaction

Ventrus, trois ans de restauration dans une belle coque en bois et de nombreux projets

Jusqu’à la fin juillet, le chef Timothée Deseine prend les commandes de Ventrus, un restaurant en bois et en verre posé depuis trois dans dans le parc de la Villette, à Paris. Les envies de mobilité du concept seront finalement assouvies par de nouveaux projets prévus pour 2025.
La sélection de la rédaction

3 cocktails pour passer l’été à l'Experimental Cocktail Club, à Paris

Pour la saison printemps-été 2024, l’Experimental Cocktail Club, premier du nom, rue Saint-Sauveur à Paris, a renouvelé son menu, toujours composé de neuf cocktails création, de trois classiques (dont un drink vieilli en fût) et de deux recettes sans alcool.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez nous contacter par mail depuis notre page A propos.