Aller au contenu

Bacardi mise sur l’insertion professionnelle par les métiers du bar

Bacardi relance Shake your future. Ce programme initié en 2018 propose à des jeunes sans emploi une formation de barman et un stage. Adrien Rosier, global manager du programme, nous en dit plus.

Pourquoi avez-vous souhaité accompagner la reconversion professionnelle de jeunes adultes ?

Adrien Rosier — Le taux de chômage est plus important chez les jeunes adultes de moins de 25 ans en Europe. Il était de 20,8% en France en juillet 2019, selon l’Insee. Notre première volonté est donc de continuer à agir sur notre environnement local, ce que Bacardi fait depuis longtemps à travers de nombreuses initiatives. Le programme « Shake your future » est né de cette volonté d’offrir une seconde chance aux jeunes sans emploi issus de la région parisienne en les formant à un métier, celui de bartender, et en les accompagnant pendant dix semaines pour qu’ils entament leur carrière du bon pied.

Quels savoir-faire et savoirs-être étaient requis, et quelles compétences ont été développées lors de la formation ?

La première phase du programme « Shake your future » est bien évidemment celle du recrutement, que nous faisons avec l’aide de Pôle emploi. Mis à part le fait que les candidats doivent être sans emploi et majeurs, le seul critère important est leur motivation et leur envie d’apprendre. La formation « Shake your future » développée conjointement avec l’European Bartender School – leader mondial des écoles de bartending – leur permet d’apprendre de nouvelles compétences, mais aussi et surtout le bon comportement à adopter. Aussi, les participants sont d’abord sensibilisés au rôle du barman et sa responsabilité derrière le bar, au ‘slow drinking’, ou encore à bien interagir avec leurs camarades, les instructeurs et leurs maîtres de stage en bar. Ensuite, ils apprennent les rudiments du métier : les recettes de cocktails, l’histoire des alcools et leur processus de fabrication, le flair (jongler avec les bouteilles), le free pour (verse libre) et d’autres techniques plus avancées.

Quels sont les besoins en personnel exprimés par les chefs barmen avec lesquels le groupe est en contact ?

Bacardi possède une excellente relation avec les meilleurs établissements, grâce à notre équipe qui est quotidiennement au contact des bartenders. Par ailleurs, la tendance du cocktail continue de se développer et les besoins en barmen qualifiés explosent un peu partout en Europe et dans le monde. Les établissements recherchant un nouveau ou une nouvelle bartender pourront puiser dans nos candidats qui maîtriseront les techniques et connaissances de base du métier, et auront déjà appliqué concrètement leurs nouvelles compétences lors d’un stage d’un mois en situation réelle derrière un bar.

Quel bilan tirez-vous de la première session, et comment se développera le programme ?

La première promotion 2018 était un pilote sur la France et a permis de jauger de l’engouement et du besoin d’un tel programme pour ces jeunes mais aussi pour l’industrie du cocktail. Les étudiants diplômés de la première session « Shake your future » ont tous pu poursuivre une carrière derrière le bar dans différents établissements, et les bars partenaires ayant accueilli nos étudiants la première année ont tous accepté de recevoir les étudiants de la nouvelle promotion 2019. Nous avons déjà entamé le développement du programme au niveau européen à Rome et à Barcelone. Notre programme ambitionne de pouvoir former 1000 personnes à travers le monde d’ici trois ans.

Publié dansEconomieEntreprisesManagement