Aller au contenu

L’Asie-Pacifique tire à la hausse le tourisme mondial

L’engouement des touristes pour le Cambodge ou la Thaïlande bénéficie à la région Asie-Pacifique.

Au premier semestre 2013, le nombre d’arrivées de touristes internationaux s’est accru de 5 % par rapport au premier semestre 2012, d’après l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

L’institution, qui fait état de données supérieures aux prévisions, explique ces bons chiffres pour les professionnels du secteur par la démocratisation des voyages. Ceux-ci « font désormais partie des habitudes de consommation d’un nombre de plus en plus élevé de personnes dans les économies tant émergentes qu’avancées », a indiqué le secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai. La Chine et la Russie constituent les pays dont les dépenses touristiques se sont le plus fortement appréciées, avec des hausses respectives de 33 % et de 22 %.

Au cours du premier semestre, les touristes ont notamment privilégié la région Asie-Pacifique (+ 6 % d’arrivées). L’Europe suit, en dépit d’un contexte économique difficile. L’Europe centrale et orientale tire la destination, devant les pays du Sud et méditerranéens. L’OMT est en revanche prudente quant aux chiffres correspondants au Moyen-Orient, les performances de chaque pays apparaissant disparates. De plus, la période étudiée s’est achevée en juin.

Entre 2005 et 2012, la région Asie-Pacifique est celle dont le nombre d’arrivées de touristes internationaux a le plus fortement progressé (+ 6,2 % de croissance moyenne annuelle). 233,6 millions d’arrivées y ont été dénombrées en 2012. En 2012, l’Asie du Sud-Est a notamment bénéficié d’une « demande intrarégionale soutenue », relève l’OMT. La Birmanie, le Cambodge et la Thaïlande ont enregistré les plus fortes hausses.

L’Afrique devient pour sa part un acteur clef du secteur. Avec une croissance moyenne annuelle de 6 %, le continent tire parti du développement de son offre touristique. 52,4 millions d’arrivées y ont été recensées en 2012.

Publié dansEconomieEntreprisesServices