Aller au contenu

Les Français jugent sévèrement les travaux économiques du gouvernement

Peu enclins à faire davantage d’efforts, les Français sont circonspects quant à l’action des ministres de Bercy.

68 % des Français estiment que « l’on est encore en pleine crise », d’après un sondage Ifop publié le 15 août dernier par Le Journal du Dimanche. Ce chiffre s’élevait à 71 % en janvier 2013 et à 15 % en juin 2012. Même si la perception des difficultés économiques que traverse la France tend à devenir moins sombre, elle n’en demeure pas moins réelle. Pour 20 % des sondés, « la situation demeure préoccupante même si le pire de la crise est maintenant derrière nous ».

L’accroissement de la pression fiscale, qui vient d’inciter le vice-président de la Commission européenne, Olli Rehn, à déclarer dans ce même journal que « les hausses d’impôts en France ont atteint un seuil fatidique », tendrait-elle les Français à être moins prompts à empiéter sur leur situation personnelle pour faire face aux difficultés économiques ? Seuls 44 % des sondés se déclaraient prêts, en août dernier, à « faire des efforts pour redresser les comptes du pays », contre 54 % en novembre 2012 et 67 % en juillet 2012.

Dans ce contexte, le travail du ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici, est sévèrement jugé. Seuls 34 % des Français s’estiment satisfaits de son action en tant que ministre, Ce chiffre s’élève à 57 % chez les sympathisants de gauche. Pierre Moscovici arrive en dernière place parmi les neuf ministres soumis à consultation. Arnaud Montebourg (Redressement productif) et Michel Sapin (Travail, Emploi, Formation professionnelle et Dialogue social) font à peine mieux.

*Sondage réalisé auprès d’un échantillon de 993 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, par questionnaire auto-administré en ligne du 12 au 14 août.

Publié dansFocus