Focus

Les Français jugent sévèrement les travaux économiques du gouvernement

1 min. de lecture

Peu enclins à faire davantage d’efforts, les Français sont circonspects quant à l’action des ministres de Bercy.

68 % des Français estiment que « l’on est encore en pleine crise », d’après un sondage Ifop publié le 15 août dernier par Le Journal du Dimanche. Ce chiffre s’élevait à 71 % en janvier 2013 et à 15 % en juin 2012. Même si la perception des difficultés économiques que traverse la France tend à devenir moins sombre, elle n’en demeure pas moins réelle. Pour 20 % des sondés, « la situation demeure préoccupante même si le pire de la crise est maintenant derrière nous ».

L’accroissement de la pression fiscale, qui vient d’inciter le vice-président de la Commission européenne, Olli Rehn, à déclarer dans ce même journal que « les hausses d’impôts en France ont atteint un seuil fatidique », tendrait-elle les Français à être moins prompts à empiéter sur leur situation personnelle pour faire face aux difficultés économiques ? Seuls 44 % des sondés se déclaraient prêts, en août dernier, à « faire des efforts pour redresser les comptes du pays », contre 54 % en novembre 2012 et 67 % en juillet 2012.

Dans ce contexte, le travail du ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici, est sévèrement jugé. Seuls 34 % des Français s’estiment satisfaits de son action en tant que ministre, Ce chiffre s’élève à 57 % chez les sympathisants de gauche. Pierre Moscovici arrive en dernière place parmi les neuf ministres soumis à consultation. Arnaud Montebourg (Redressement productif) et Michel Sapin (Travail, Emploi, Formation professionnelle et Dialogue social) font à peine mieux.

*Sondage réalisé auprès d’un échantillon de 993 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, par questionnaire auto-administré en ligne du 12 au 14 août.

A lire également
CorpusÉconomiePolitique éco

La revue de presse éco: les chantiers du nouveau gouvernement

Chaque week-end, 5 articles à lire pour ne rien rater des tendances entrepreneuriales et financières — focus sur les chantiers économiques du nouveau gouvernement.
ÉconomieInvestissementMarchés et finance

Les gestionnaires d'actifs plébiscitent la victoire d'Emmanuel Macron

Le programme d’Emmanuel Macron – s’il obtient une majorité parlementaire – et les perspectives pour la zone euro enthousiasment les gestionnaires d’actifs.
ÉconomieMarchés et financePolitique éco

Présidentielle : le soulagement des gestionnaires d'actifs

Les gestionnaires d’actifs expriment leur soulagement, suite au premier tour de l’élection présidentielle, avec la perspective de voir Emmanuel Macron entrer à…

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire