Aller au contenu

5 conseils à suivre avant d’emménager au Canada

Pour étudier ou pour travailler, l’attrait du Canada ne se dément pas. Avant d’emménager, focus sur 5 conseils pratiques en matière de logement.

Plus de 10.000 jeunes Français viennent chaque année s’installer au Canada et cela sans compter les étudiants. Même si les règles concernant le logement au Canada restent principalement les mêmes que celles que l’on peut trouver en France, il reste toutefois des différences qu’il est toujours bon de connaitre avant de partir. Trouver un logement est l’une des premières étapes lorsque l’on s’installe dans une nouvelle ville. Des sites tels que kijiji ou encore pagesdeslocataires.com vous proposent des logements à travers les différentes provinces canadiennes.

1/Le bail

Au Québec, la plupart des baux débutent le 1er juillet pour une période d’un an. Vous aurez donc plus de choix pour trouver un appartement à cette période mais attention les frais de déménagements et  de locations de camions augmentent aussi durant cette période.

2/Les différents types d’appartement

Lorsque vous partez à la recherche d’un appartement, vous ne trouverez pas la taille de l’appartement en mètres carrés mais bien en nombre de pièces. En effet au Canada vous louer un 1 ½, un 21/2 … Le 1/ 2 correspond aux salles de bains/toilettes qui sont généralement dans une seule et même pièce. Un 4 ½ correspond à un deux chambres.

Vous pouvez ensuite choisir un appartement en demi sous-sol, dans une tour d’habitation, dans une maison détachée, duplex, triplex, maison de ville… Les demis-sous-sol sont généralement les moins dispendieux mais vous perdrez beaucoup en luminosité, notamment en hiver si la neige recouvre votre fenêtre!

3/La caution

Selon la province où vous emménagez, de nombreuses règles peuvent changer, notamment, au niveau de la caution. En effet, la caution est par exemple interdite au Québec tandis qu’en Colombie-Britannique, Manitoba et Nouvelle-Écosse, elle est autorisée sans excéder plus de la moitié d’un mois de loyer. En Alberta  et Nouveau Brunswick, elle ne peut excéder un mois de loyer complet. Soyez donc prudent et prenez connaissance des différents règlements suivant votre future province d’habitation.

4/Le prix

Tout comme en France, le prix du logement peut varier dépendamment de la ville ou vous habitez mais aussi des provinces. En effet le loyer moyen est très différent d’une province à une autre. À titre indicatif, un loyer à Montréal coute 30 à 40% moins cher qu’à Toronto et les loyers du Québec demeurent les loyers les plus abordables au Canada. Il est certain que nous avons pris ici que les grandes villes et que les loyers en région restent nettement moins dispendieux.

5/Les retards de paiement

Si le locataire est en retard de plus de trois semaines dans ses paiements ou encore si le propriétaire prouve qu’il subit un préjudice sérieux quant à ses retards, il est en mesure d’obtenir la résiliation du bail.

Photo : Montreal Quebec city skyline par Shutterstock/the_real_vlad

Publié dansFocus