Aller au contenu

Le Test d’agilité numérique veut accompagner la digitalisation des métiers

Lancé par l’agence web Immersive Lab sous l’impulsion du Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne, le Test d’agilité numérique compte devenir l’outil universel de mesure des aptitudes digitales des salariés et des candidats.

« Nous sommes partis d’une conviction : la digitalisation de l’entreprise passera en premier lieu par les salariés, qui doivent être agiles, prendre des initiatives, et donner du sens à nos investissements dans le numérique », explique à Business & Marchés Jean Philippe, directeur général du Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne. Son entreprise est la première à sonder ses salariés et, dès la semaine prochaine, ses futures recrues sur leurs connaissances digitales grâce à un outil dédié, le Test d’agilité numérique (TANu).

Ce test en ligne dédié à l’informatique, à l’internet, aux réseaux sociaux, à la technologie et à l’économie numérique a été conçu par Immersive Lab, une agence web basée à Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques), dont le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne, entré au capital en 2007, est désormais actionnaire à hauteur de 75%. « Il s’agit d’une rencontre entre un grand groupe et une petite société qui développent des projets dans l’univers numérique et, parfois, des produits qui dépassent le simple cadre de la demande de la caisse de Pyrénées Gascogne : Tookam, une banque en ligne éco-responsable, en 2007, et aujourd’hui le TANu, qui sera un produit commercialisé par Immersive Lab »,  indique le fondateur et directeur général de l’entreprise, David Castéra.

Un outil de recrutement et de mesure à vocation universelle

Pour les deux dirigeants, mesurer l’agilité numérique des salariés et des candidats à l’embauche – et potentiellement, plus tard, d’autres profils – constitue une évidence dans un univers toujours plus digitalisé. « Quand on recrute ou lorsqu’on lance des sessions de formation, on ne mesure pas la capacité à savoir utiliser les outils digitaux. On mesure bien le niveau d’anglais dans les universités et dans beaucoup d’entreprises, pourquoi pas l’agilité numérique ? Lorsque l’on parle de la transformation numérique, on pense qu’elle s’adresse uniquement aux informaticiens, alors qu’elle concerne toutes nos fonctions ! », lance Jean Philippe. « Le TANu a vocation a devenir le Toeic du numérique », souligne David Castéra.

Concrètement, le Test d’agilité numérique consiste en un questionnaire à choix multiples de 90 questions à remplir en l’espace de 30 minutes, avec la possibilité – recommandée par Immersive Lab – de rechercher les réponses sur Internet, « car il s’agit d’un signe d’agilité », rappelle Jean Philippe. Les questions sont aléatoirement sélectionnées dans une base de 700 occurrences, dédiée à s’enrichir. Une rédactrice a d’ailleurs été recrutée en ce sens. Mis à jour en fonction de l’actualité (la modification du nombre de caractères permis dans les messages privés sur Twitter, par exemple), le TANu peut être complété, à la demande des entreprises clientes, par des catégories spécifiques (e-banking, e-tourisme, etc.) développées de manière standard ou à la demande. Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne a ainsi demandé à disposer d’une section dédiée à ses outils métiers.

Immersive Lab souhaite proposer un outil le plus universel possible : seules les catégories obligatoires du TANu feront l’objet d’une note, sur 100 points. Cette dernière, qui sera assortie de rangs (Apple, geek, no life…), pourra rester confidentielle ou être partagée sur les réseaux sociaux (LinkedIn, par exemple) ou sur un CV. « Nous réfléchissons à la création d’une API pour intégrer le test aux systèmes d’information RH. L’outil est commercialisé en BtoB au nombre de tests passés, soit une session par personne, avec des tarifs dégressifs », précise David Castéra à Business & Marchés. Les modalités de commercialisation du TANu auprès des particuliers, par l’intermédiaire d’organismes dotés de centres d’examen ou en direct sur Internet, ne sont pas encore fixées. « Je pense qu’on va le faire ! », s’enthousiasme néanmoins l’entrepreneur.

Un prélude à des programmes de formation dédiés

Au sein du Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne,  où les personnes embauchées en septembre ont obtenu une note moyenne de 63/100 contre une note de 54,22/100 pour les 240 managers soumis au test, l’enjeu est de prolonger le passage du TANu par des actions ciblées. Une communauté d’ambassadeurs du numérique, les « Digipasseurs », est par ailleurs en cours de création.

« Nos chargés de clientèle, notre responsable des services généraux ou bien encore notre direction marketing sont concernés… Le numérique est l’affaire de tous, et nous comptons sensibiliser les autres entités du Crédit Agricole à notre initiative », précise Jean Philippe. Le TANu devrait également être décliné en Espagne. Pour David Castéra, « nous ne sommes qu’au début de l’aventure, avec l’international en ligne de mire ! »

Publié dansEconomieEntreprisesManagement