ÉconomieEntreprisesIndustrie

Brown-Forman mise sur les whiskies forts en seigle

1 min de lecture
Tom Vernon, brand ambassador de Woodford Reserve

Avec le lancement de Jack Daniel’s Rye Whiskey, Brown-Forman enrichit sa gamme de whiskies à forte teneur en seigle.

Dans la famille Brown-Forman, j’ai demandé Jack Daniel’s et Woodford Reserve. Moins connue, la marque ne manque pourtant pas d’atouts, notamment céréaliers, avec 53% de seigle dans son rye, lancé il y a deux ans en France, contre 18% dans son bourbon, « un taux assez élevé ». « Nous nous sommes concentrés sur la complexité aromatique, avec également la recherche d’un bel équilibre », souligne le brand ambassador de Woodford Reserve, Tom Vernon, de passage à Paris courant mars. Certains rye montent en effet, dans l’univers du whisky, à 95% de seigle. Avec cette référence, « le Manhattan est le cocktail le plus approprié ». Tom Vernon cite également le Sazerac ou bien encore l’Old fashioned.

Jack Daniel's - Rye

Pour Brown-Forman, le seigle constitue un axe de développement qui passe aussi, bien évidemment, par sa marque phare Jack Daniel’s. En octobre dernier, un produit résolument haut de gamme Single Barrel Rye (51,90 euros), avait été lancé dans la foulée du Whisky Live, avec la volonté de rehausser l’image de la griffe. « Chaque flacon est issu d’un même fût, pas d’assemblage, l’accord est déjà présent naturellement », précise Brown-Forman. Aujourd’hui, le Rye Whiskey (24,90 euros) le rejoint. « Il bénéficie d’une filtration en goutte à goutte sur une couche de trois mètres de charbon de bois d’érable avant d’être placé en maturation dans des fûts neufs de chêne blanc américain », rappelle-t-on, en écho à la fabrication du célèbre Old N°7.

Gontran Cherrier et Jack Daniel's

Une collaboration avec l’équipe du boulanger star Gontran Cherrier a permis de mieux comprendre les subtilités des différents produits avec trois pains (mai-tai, 50% base seigle ; tourte fumée, 65% base seigle ; tourte, 75% base seigle). Un exercice de dégustation surprenant, préalable à la dégustation d’un Vieux carré (2 cl de Jack Daniel’s Single Barrel Rye, 2 cl de cognac, 2 cl de vermouth Noilly Prat, 2 traits de Peychaud’s Bitter, 2 traits d’Angostura Bitter, 2 cuillères à café de Bénédictine).

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2797 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.
Entreprises

Jean-Charles de Castelbajac redécore 1664 Blanc pour la haute saison printemps-été

Avec un design signé Jean-Charles de Castelbajac et un cocktail créé par Rémi Massai, la bière 1664 Blanc compte asseoir son leadership au cours de la saison printemps-été.
EntreprisesIndustrie

“Bulles de Ruche passe de la phase de lancement à celle des volumes”, explique Marc-Antoine Fulconis

Après avoir levé 1 million d’euros fin 2023, Bulles de Ruche accélère son développement. Créée en 2020, cette start-up parisienne (6 personnes) spécialisée dans la création et la vente de boissons innovantes à base de miel s’apprête à renouveler le packaging de ses différentes références à l’été 2024, Année durant laquelle elle compte atteindre les 100 000 bouteilles d’hydromel, sa boisson phare.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter