ÉconomieEntreprisesIndustrie

Zelip compte apporter un regard neuf sur les artisans d’art

1 min. de lecture

Afin de faire découvrir les talents des ébénistes, des tapissiers ou bien encore des vitraillistes, la start-up Zelip lance une exposition photo dédiée aux artisans d’art.

Depuis sa création il y a un an et demi, la plateforme digitale Zelip (Zero limit à votre projet), qui met en relation les particuliers et les professionnels avec des artisans d’art en matière d’ameublement et de décoration d’intérieur, a poursuivi son développement avec plus de 200 artisans en catalogue, représentant 40 métiers différents (tapissiers, ferronniers, ébénistes, etc.) Son équipe se compose aujourd’hui de 5 personnes, avec le recrutement d’un commercial et d’un développeur.

Pour rendre hommage aux artisans qui lui font confiance, la start-up montreuilloise a fait appel au photographe Julien Dominguez afin de créer une exposition, « Récréations ». Proposée jusqu’au dimanche 17 janvier à la galerie Flaq, rue Quincampoix à Paris, puis lors des Journées européennes des métiers d’art en avril prochain, elle a pour objectif de présenter ces professionnels sous un jour nouveau. « Les photos ont été réalisées dans les ateliers de nos artisans, donnant naissance à une exposition que nous avons voulu amusante et divertissante », précise à Business & Marchés la cofondatrice de Zelip, France Hureaux. 6 portraits d’artisans sont mis à l’honneur.

ZELIP-ExpoPhoto-Recreation-@JulienDominguez-11

« De plus en plus d’artisans nous appellent, complète France Hureaux. Nous essayons de prendre en compte les avis dont ils nous font part vis-à-vis du fonctionnement de la plateforme. Ils souhaitent notamment avoir accès à une messagerie plus poussée et un meilleur outil de gestion des factures. Toutes ces nouvelles fonctionnalités sont en cours de développement. » Avec ces nouveaux services et la conquête de davantage de villes couvertes, Zelip compte donc poursuivre son essor. « Nous essayerons de rendre davantage visite à nos artisans ! », promet l’entrepreneure.

2181 articles

A propos de l'auteur
Journaliste, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesIndustrie

“Le Made in France ne suffit pas à faire vendre un produit”, rappelle Tiphaine Chouillet (La Racine)

Entreprises françaises patrimoniales ou sociétés en transition vers le made in France, tels sont les profils de structures qu’accompagne La Racine. Créé en 2015, ce cabinet de conseil intervient sur l’ensemble de la chaîne de la valeur.
EntreprisesServices

Supli lève 2 millions d'euros pour connecter plus de grossistes aux pros des métiers de bouche

A trois ans, la start-up Supli accélère. Une levée de fonds de 2 millions d’euros doit lui permettre de développer son service…
Focus

Restauration : l'attente qui n'en finit pas

Depuis que la crise du coronavirus a frappé, les restaurants et bars sont au bord de la faillite. Fermés administrativement sans horizon…

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Réagissez par e-mail ou sur nos réseaux sociaux.