ÉconomieEntreprisesServices

Wedefi transforme les internautes en influenceurs marketing

3 min. de lecture

Le nouveau site Wedefi concilie le marketing social et les tests consommateurs au moyen des réseaux sociaux.

Créée par Annie Heitor et Arnaud Réjasse, deux communicants âgés de 31 ans, la plateforme Wedefi propose de mettre en relation les internautes et les marques au moyen de défis à relever  et à partager sur les réseaux sociaux. Les participants sont sélectionnés selon les critères marketing de la marque. Annie Heitor répond aux questions de Business & Marchés.

Quel constat vous a incité à créer Wedefi ?

L’idée est partie d’un intérêt croissant pour l’économie collaborative que nous avons étudié en profondeur. En parallèle, nous avons constaté que face à un détachement croissant de l’intérêt pour les messages publicitaires traditionnels, proposer aux marques une solution alternative et participative pouvait être un axe pertinent.

Wedefi est donc né de l’ambition de créer une plateforme de marketing collaboratif où le produit devient l’élément central d’une action de communication ludique et récréative. Cette plateforme repose sur une communauté segmentée qui bénéficie de produits gratuits et inédits à travers une véritable expérience utilisateur pour offrir aux marques bouche à oreille, viralité et visibilité. Notre bureau implanté dans un espace de coworking de la Silicon Sentier a forcément eu une influence digitale sur nous, il faut bien l’avouer !

Comment s’effectue la mise en relation entre les internautes et les marques ?

Les internautes peuvent s’inscrire gratuitement. Une fois la phase d’inscription terminée, nous sélectionnons avec la marque autant de gagnants que de produits offerts en accord avec les critères de segmentation recherchés par la marque. Une fois le produit envoyé, le participant réalise donc son défi qu’il partagera sur ses réseaux sociaux afin d’obtenir un maximum d’engagement pour devenir le meilleur influenceur pour sa communauté et pour la marque qui lui offrira d’ailleurs un cadeau bonus pour le remercier.

Comment les membres de la communauté peuvent-ils accompagner la stratégie marketing des marques, et que peuvent-ils en attendre en retour ?

A l’heure où les réseaux sociaux sont devenus des supports incontournables dans la relation marque/client, le consommateur a saisi tout le potentiel qu’il pouvait avoir en s’y faisant entendre. Nous pouvons affirmer que le consommateur d’hier est aujourd’hui devenu un véritable « consom’acteur » impliqué de plus en plus dans la vie des marques au profit d’une relation collaborative.

Ainsi, la viralité des campagnes offre aux marques un bouche à oreille se transformant en vecteur de communication participative où le consommateur devient un influenceur pour sa propre communauté, mais alloue également une optimisation du branding grâce à l’implication des clients dans la vie de la marque.

Au-delà de vivre une expérience l’immergeant dans la vie de la marque, le membre de notre communauté a la chance de recevoir des produits gratuits et inédits. Mais pas seulement : notre communauté est très importante à nos yeux, ils sont les principaux acteurs de cette aventure et souhaitons les impliquer à notre tour dans la vie de notre startup. Ils peuvent donc suivre nos aventures via notre page Facebook. Leur participation est remerciée par un système de points avec lesquels ils obtiennent là encore des cadeaux.

Comment vous différenciez-vous des plateformes de tests consommateurs ?

Notre concept ne repose pas tant sur l’avis client mais vraiment sur son expérience utilisateur et sur les retombées que vont provoquer cette utilisation sous forme de défi dont l’objectif est de déclencher un maximum d’engagements de la part de l’entourage du membre. Le but est vraiment que le consommateur devienne un influenceur pour sa propre communauté à travers cette utilisation originale et récréative.

Quel est votre modèle économique et quelles sont vos perspectives de développement ?

Suivant le modèle start-up, notre fonctionnement économique n’est pas entièrement arrêté bien que le business model soit dans tous les cas une rémunération par les marques. Pour le moment, nous visons à développer notre communauté, l’objectif étant de devenir une référence en termes de communication alternative. Par la suite, un développement à l’étranger n’est pas exclu et une automatisation du système à travers une refonte complète de la plateforme web sont également envisagés.

Photo : People communication concept par Macrovector/Shutterstock

2292 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesServices

Ella délocalise la fabrication de sa cuisine méditerranéenne chez des particuliers

La nouvelle start-up Ella Bolerie méditerranéenne fait fabriquer ses plats par des particuliers, entrepreneurs indépendants, selon une charte précise. Un modèle relié à l’essor de la livraison et du click & collect.
Entreprises

Duvel arrive à la pression avec 6,66%, une bière disruptive pour ses 150 ans

Duvel fournit 666 bonnes raisons de déguster la Duvel 6,66%, bière diabolique si l’on en croît la légende, disponible à la pression. Interview avec Duvel Moortgat.
ServicesSociété

La stratégie du pays de Fontainebleau pour rallonger la durée des séjours

Se ressourcer à 70 kilomètres de Paris, telle est la promesse des 26 communes du Pays de Fontainebleau. L’objectif est aujourd’hui de convertir les touristes en des clients de séjours de plusieurs jours.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter