Société

Les vins de la vallée du Rhône et la truffe vont tenir salon au Pavillon Ledoyen

2 min. de lecture
Pavillon Ledoyen

En janvier, le Pavillon Ledoyen lancera son salon des vins de la vallée du Rhône et de la truffe, en lien avec son restaurant gastronomique.

Accueillant 220 à 300 événements par an, le Pavillon Ledoyen, situé en contrebas de l’avenue des Champs-Elysées, à Paris, s’apprête à lancer son propre salon, dédié aux vins de la vallée du Rhône et à la truffe, les 14 et 15 janvier 2018, respectivement. 32 vignerons proposeront de découvrir 175 appellations, accompagnés d’une dizaine de trufficulteurs qui mettront en vente des truffes noires ainsi que des produits à base de truffe. « Organiser le salon des vins de la vallée du Rhône et de la truffe est un excellent moyen de réunir vignerons et trufficulteurs dans un cadre exceptionnel pour partager, ensemble, et avec les particuliers, notre amour pour la haute gastronomie », indique le chef sommelier du Pavillon Ledoyen, Vincent Javaux.

« Il y a un an et demi, avec Yannick Alléno, lors d’une séance de dégustation de vin, nous souhaitions mettre à l’honneur cette région qui nous a tant aidés, explique Thomas Alléno, responsable commercial du Pavillon Ledoyen. Nous souhaitons valoriser la destination du Carré des Champs-Elysées en associant la cuisine et le vin. Ce sont deux univers complémentaires, avec une richesse gastronomique extraordinaire. Nous voulons donc créer un rendez-vous, avec un positionnement accessible le dimanche et haut-de-gamme, le lundi, pour les professionnels. Nous aurons un marché aux truffes. Les prestataires avec qui l’on travaille seront présents. Les conférences auront des thématiques plus didactiques lors de la journée grand public : comment créer une cave chez soi, comment acheter du vin… avec les mêmes principes sur le thème de la truffe. »

Le restaurant à l’honneur

Le salon s’installera dans les espaces du pavillon, qui accueillent notamment le salon des spiritueux français France Quintessence en septembre. Le restaurant y occupe une place centrale. « Ledoyen est une maison de cuisiniers reconnue depuis 1792, dont Yannick Alléno en a repris les commandes en juillet 2014. Le restaurant (trois étoiles) compte 45 couverts – on y trouve, par exemple, du foie gras de canard confit aux algues, des courges spaghetti à la levure boulangère séchée ; de la sole de Noirmoutier… avec un chef pâtissier qui aime travailler le salé », précise Thomas Alléno. Les cuisines sont actuellement en cours de rénovation. 90 personnes travaillent au pavillon, exploité sous forme d’une concession de la ville de Paris débutée en 2016. « Le développement passe par le vin ; d’autres projets viendront par la suite », promet le responsable commercial.

2292 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesServices

Ella délocalise la fabrication de sa cuisine méditerranéenne chez des particuliers

La nouvelle start-up Ella Bolerie méditerranéenne fait fabriquer ses plats par des particuliers, entrepreneurs indépendants, selon une charte précise. Un modèle relié à l’essor de la livraison et du click & collect.
Services

Taste of Paris, ou le parc d'attractions de la gastronomie

Taste of Paris, le festival des chefs, revient dans la capitale. Files d’attente interminables, portions petit format… Un salon loin des codes de la gastronomie, malgré un très beau casting.
Entreprises

Les secrets de Pique-Poule pour concilier street food et sourcing régional de qualité

Benjamin Baches a créé Pique-Poule, une rôtisserie fermière, dans le 9ème arrondissement de Paris. Un concept au sourcing résolument poussé, désormais aussi dans le 2ème arrondissement, rue Saint-Denis.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Réagissez par e-mail ou sur nos réseaux sociaux.