Entreprises

«Un barman doit accompagner le client vers le cocktail qu’il appréciera»

Thibault Lacave - Le Cinquième sens

Au Cinquième sens, à Paris, Thibault Lacave a accompagné, pendant deux ans, les clients de son bar à cocktails pour trouver la recette qui fera mouche.

A l’écart de l’agitation du quartier de Saint-Michel, Le Cinquième sens propose, depuis décembre 2016, une «boutique à cocktails», dans le 5ème arrondissement de Paris, avec pour objectif affiché de coller aux attentes de ses clients. «Mon but est de m’adapter aux clients. Dans le cocktail, on peut rechercher ce que la personne aime. Le client doit rester sur une bonne note, il est interdit de repartir sur une mauvaise note !», lance son gérant, Thibault Lacave, 32 ans. Il fermera l’établissement à la fin de l’année.

Dans la restauration depuis l’âge de 19 ans, aussi bien en cuisine, qu’en salle et derrière le bar, ce titulaire d’un CAP Poissonnerie a dirigé un établissement en Thaïlande, avant de prendre en gérance le bar à cocktails The Lab, dans le 11ème arrondissement. Il a aussi travaillé au Très Honoré Bar, qui était situé dans le 1er arrondissement, et au Yeels, dans le 8ème arrondissement. Au Cinquième sens, Thibault Lacave gère l’ensemble de l’établissement, ponctuellement accompagné d’un cuisinier lors d’événements.

«La rencontre client/barman est essentielle»

Liqueur de framboise, concombre, cranberry, gin
«Un serveur doit accompagner le client, qui ne doit pas ressentir les contraintes de l’équipe», explique le professionnel. Au Cinquième sens, il transpose cette idée dans le service, en testant, derrière le comptoir, divers moyens de parvenir au cocktail que le visiteur appréciera. « Si le cocktail déplaît, je ne me vexe pas ! », rassure le bartender. Après le salé, le sucré, l’amer et l’épicé, « le cinquième sens, c’est plutôt se sentir bien entre les choses que tu dégustes et celles que tu partages », ajoute-t-il.

Pour parvenir à tenir ce principe, Thibault Lacave a remisé la carte au profit d’une ardoise composée de quelques cocktails et, surtout, de recettes crées au fil des échanges avec ses clients. «L’Expérimental cocktail club a dix ans ! Aujourd’hui, il est plus simple de faire découvrir le cocktail», observe-t-il. «La rencontre client/barman est très importante. Je veux que le bar soit un vrai lieu de vie , précise le responsable, qui a organisé en septembre une compétition avec ses clients. Après Le Cinquième sens, il s’engagera dans une nouvelle aventure professionnelle.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Environnement-SantéIndustrieSociété

“Le food service doit intégrer les attentes liées à la santé et au bien manger”

Du 6 au 8 septembre, le Sirha Green (à la Sucrière de Lyon) sera positionné sur la réinvention du food service : consommation locale, pratiques agro-responsables.
Environnement-SantéSociété

La tequila Altos renforce ses engagements environnementaux auprès des bartenders

Pernod Ricard développe sa tequila Altos sur le segment de l’éco-responsabilité, et accompagne la communauté du bar.
ÉconomieEntreprises

Stephan Tenhaef (Bacardi Martini): “les bars doivent s'adapter à une nouvelle normalité”

Président de Bacardi Martini France, Stephan Tenhaef revient sur le début de la saison estivale dans les bars. D’après une enquête réalisée pour le groupe, 77% des Français prévoient de consommer un cocktail hors-domicile cet été.