Aller au contenu

Teemeo veut agréger les outils d’organisation personnelle en ligne

La nouvelle plateforme numérique Teemeo propose de réunir en un seul endroit son agenda, ses contacts et sa liste de tâches.

fondateurs_teemeo« Économisez trois mois de votre temps sur votre organisation ! », promet la start-up francilienne Teemeo. Elle lance un assistant personnel en ligne permettant de réunir son agenda, sa liste de tâches, ses contacts et des documents, pouvant être partagés au sein de communautés. Les fondateurs de la société, François-Alexandre Glaudet et Nicolas Seynaeve, présentent leur produit – encore en phase bêta – à Business & Marchés.

Quel constat vous a incité à créer Teemeo ?

Nous sommes partis de trois constats très simples. D’une part, nous connaissions des problèmes d’organisation et trouvions les outils du marché pour la plupart soit trop standards soit trop spécifiques. Nous avons donc eu l’idée de créer un outil qui réunirait l’essentiel des fonctionnalités utiles à une bonne organisation de manière agréable à utiliser.

D’autre part, les utilisateurs utilisent de plus en plus d’outils hors de l’entreprise pour leur travail quotidien. C’est une réelle tendance – le Bring Your Own Application – qui est jusqu’à présent très mal accompagnée avec une opposition entre directions informatiques et utilisateurs. Nous souhaitons ainsi incarner une vraie alternative dans ce mouvement en créant une application qui puisse réconcilier chacun des points de vue.

Enfin, corrélé avec le point ci-dessus, les utilisateurs utilisent de plus en plus d’applications et dispersent leur information. Ils passent ainsi 30% de leur temps à reconstituer et partager l’information quand ils en ont besoin, d’après une étude réalisée par Forrester. Une bonne organisation personnelle semble donc passer clairement par l’organisation en un lieu central de cette information dispersée.

Comment vous positionnez-vous par rapport aux outils d’agenda et de gestion déjà existants (Outlook, Google calendar…) ?

Il existe sur le marché beaucoup d’outils formidables : Gmail, Outlook, Dropbox… mais ces outils sont limités. Tout d’abord,  les outils personnels standards comme Outlook permettent une faible collaboration. D’autre part, en utilisant tous ces outils, on disperse l’information sur différentes plateformes et il est difficile d’en avoir une vue parfaitement consolidée. Notre positionnement est de faire en sorte que l’internaute puisse une vue consolidée de ce qu’il a à faire dans sa journée, que ce soit en tâches ou en événements. D’autre part, il s’agit de fluidifier l’échange d’information et le suivi de mes actions sur le long terme. Ainsi, nous voyons ces autres outils non comme des solutions alternatives mais comme des partenaires : il est possible d’ajouter des comptes existants sur d’autres plateformes.

Comment les utilisateurs de la plateforme peuvent-ils interférer entre eux ou avec des tiers ?

Nous avons souhaité que l’ensemble de Teemeo soit social, avec un réseau qui permet de rassembler ses contacts et de partager des actualités avec eux. Les tâches, les événements ou les documents peuvent être partagés ou commentés … afin de permettre une collaboration efficace avec vos contacts. Les utilisateurs disposent d’espaces dédiés à des entreprises ou organisations. Ainsi, au-delà de l’assistant personnel collaboratif, ils ont à leur disposition une vraie plateforme de gestion de projets inter-entreprises.

Quelles sont vos cibles prioritaires (BtoB, BtoC) ?

L’application est conçue pour chaque personne qui est amenée à devoir s’organiser avec des contraintes diverses – travail, famille, associations … Ceci étant, notre cible naturelle se concentre essentiellement sur les « start-uppers », qu’ils soient entrepreneurs innovants ou internes à des grands comptes. Notre souhait est ainsi de rassembler toutes ces personnes qui utilisent les techniques les plus modernes au quotidien et se retrouvent avec une information dispersée et une visibilité plus restreinte de ce qu’ils ont à faire. Nous sommes donc en ce sens profondément BtoC. L’utilisateur final peut alors s’inscrire gratuitement et augmenter son usage par la souscription d’un abonnement premium. Ceci étant, les « sphères », ou espaces dédiés, sont utiles aux entreprises de toutes tailles. Nous avons donc également un axe plus BtoB qui consiste en la monétisation de ces espaces, à partir de cinq personnes.

La plateforme est-elle accessible uniquement en ligne ou bien par le biais d’applications ?

A ce jour, nous sommes en bêta-test et notre application s’enrichit de jour en jour. Notre objectif est de tester l’utilité de chaque fonction ainsi que l’ergonomie de l’outil. Nous sommes uniquement Web à ce jour avec une interface responsive qui rend l’utilisation sur mobile possible. Le mobile et le logiciel installé sont nos objectifs. Par la suite, nous lancerons une série d’applications qui correspondront chacune à un usage possible de l’outil, car à l’évidence les usages mobiles ne sont pas les mêmes que les usages Web.

Publié dansEconomieEntreprisesServices