Aller au contenu

La supply chain finance au secours du besoin en fonds de roulement

Phillip Kerle, CEO de l’entreprise britannique Demica, spécialisée dans les solutions comptables et financières pour les entreprises, décrypte le concept de supply chain finance.

Quels sont les principales caractéristiques de la supply chain finance  ?

La supply chain finance (SCF) désigne le financement de la chaîne d’approvisionnement, et est intrinsèquement liée au financement de fonds de roulement : elle fait partie des nombreuses solutions de financement d’actifs (qui permettent des prêts accordés en fonction de la quantité, la disponibilité et la qualité des actifs de l’emprunteur).

Habituellement, un programme de SCF permet à une entreprise cliente et à son fournisseur d’entrer dans une entente de financement tripartite : lorsqu’un client se procure des produits ou services auprès d’un fournisseur, il peut s’appuyer sur sa propre ligne de crédit pour demander à un partenaire financier (comme une banque) de régler sans attendre le paiement de sa facture. Le fournisseur, à condition qu’il accepte de payer un petit pourcentage de la dette, est alors certain d’être payé en entier après seulement quelques jours suivant la livraison des biens ou services, ce qui améliore considérablement sa trésorerie.

L’entreprise cliente, quant à elle, obtient un délai plus long pour payer le solde final de la facture à son partenaire financier, allant jusqu’à 90 jours suivant la livraison. Comme l’emprunt qu’elle a négocié a été défini par sa ligne de crédit, il n’y a de risque ni pour le partenaire financier ni pour le fournisseur, et l’entreprise peut ainsi continuer à opérer avec l’avantage d’une plus grande sécurité financière et d’un flux stable d’approvisionnement et de dépenses.

Avec les programmes de SCF, les fournisseurs peuvent bénéficier de la cote de crédit supérieure de leurs clients pour obtenir un financement à un taux extrêmement favorable. Ces systèmes leur permettent d’obtenir un paiement anticipé à un prix abordable, sans compromettre leurs propres fonds de roulement.

Comment cette activité a-t-elle été impactée par la crise ?

La crise des marchés financiers mondiaux, suivie d’un resserrement des crédits d’entreprise, exacerbé par la crise de la zone euro et une croissance économique minime, ont focalisé l’attention des directeurs financiers sur l’optimisation de leurs fonds de roulement. En ce moment, la nécessité absolue de mieux gérer les liquidités et de trouver des sources alternatives de financement se traduit par un grand intérêt pour le financement des fournisseurs.

Suite à la volatilité des dernières années, les entreprises se sont beaucoup plus inquiétées de la situation financière de leurs fournisseurs, et la chaîne d’approvisionnement est devenue l’une de leurs préoccupations centrales. Dans cette même période, nous avons pu constater une croissance accélérée de la SCF dans des secteurs variés et dans différentes régions dont l’Europe, les Amériques et l’Asie. Dans un avenir proche, cette croissance se distinguera surtout dans des marchés développés tels que les Etats-Unis et l’Europe, ainsi que dans les marchés émergents plus importants comme la Chine et l’inde.

Publié dansIndustrie financièreMarchés et finance