ÉconomieEntreprisesServices

Cette start-up relance une solution anti-adblockers innovante

Fin 2012, Thibaud de la Villarmois a lancé SQWeb, une alternative aux adblockers disponible, pour les internautes, depuis le début de l’année 2015. Après avoir proposé aux internautes de verser une contribution libre pour être exempté de publicité sur les sites partenaires, la start-up lance désormais un abonnement, rebaptisé Multipass. Retour sur cette aventure entrepreneuriale.

«L’idée de SQWeb était au départ de parler du «Web au carré», mais il fallait simplifier sa présentation, son produit. Multipass est un abonnement multi-site. Au lancement de SQWeb, les utilisateurs versaient une libre contribution. Désormais, le prix final sera de 9,90 €/mois, mais les early adopters bénéficient d’un prix à 2,90 €/mois, en attendant que notre panel d’éditeurs, déjà riche (de 20 à 50 d’ici à la fin de l’année), s’élargisse. On a en revanche ajouté la possibilité de se connecter automatiquement : quand l’utilisateur arrive sur un site partenaire, il est reconnu « premium » de fait. L’éditeur peut quant à lui identifier plus facilement ses utilisateurs premium. .

Nous sommes une solution B2B2C. Nous avions initialement lancé un adblocker manager, permettant de discuter avec les internautes et de les rediriger – on travaille dessus depuis 2013. En deux ans, nous avons rencontré un millier d’éditeurs. Il faut que le marché murisse pour que cela fonctionne. Les éditeurs se sont mis à mettre des systèmes de paiement sur leurs sites. La garantie d’un site payant, c’est d’être de qualité : on est un label. Le temps d’installation est long, mais tous les éditeurs avec qui l’on a déjà travaillé restent avec nous.

Multipass souhaite résoudre le problème Adblock et permettre de conserver un bon reach sur le contenu payant. On rémunère les éditeurs au prorata du temps passé sur le site. Les pages Web sont infinies, une vidéo YouTube demande plus de temps à monter que d’autres types de contenus… Il faut faire évoluer la façon de monétiser les sites. Multipass est gratuit pour les éditeurs. Ils peuvent toucher 50% du montant l’abonnement pendant 6 mois. Nous souhaitons atteindre 10.000 inscrits à la fin 2016. Nous allons travailler avec de gros sites, ce qui est très long, mais apportera de la visibilité.»

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Comment les vins de Cahors ont renouvelé leur image

Forte croissance du bio, développement des vins de soif, efforts à l’export : ces dernières années, les vins de Cahors ont conquis…
ÉconomieEntreprises

Start-up : le Barteleur joue la carte des cocktails embouteillés

Proposer des cocktails embouteillés aux professionnels de la restauration et aux amateurs avertis, telle est l’ambition de la start-up parisienne Le Barteleur.
EntreprisesManagement

Les astuces de Snapshift pour convaincre les restaurateurs en quête d’un outil de gestion de planning

Permettre aux restaurateurs de gérer le planning de leurs salariés, disposer d’un panorama des heures effectuées, telles sont les fonctionnalités de Snapshift.