Actualité socialeSociété

Situation financière difficile pour les classes moyennes

La capacité d’épargne des Français souffre de la crise.

48 % des Français déclaraient en janvier dernier se situer parmi les classes moyennes, selon un sondage réalisé par l’Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès*. Cette proportion est en légère baisse par rapport à septembre 2010, à l’inverse de ceux se situant parmi les catégories modestes (33 %). Cette étude fait par ailleurs ressortir un fort sentiment de déclassement social parmi les Français situant leurs parents parmi les défavorisés et les catégories modestes.

Toutefois, 53 % des Français s’estiment satisfaits de la position qu’ils occupent dans la société, contre 60 % en septembre 2010. Sans surprise, les personnes s’identifiant comme faisant partie des « favorisés » ou des « aisés » (seule catégorie enregistrant une progression), et parmi les classes moyennes supérieures s’estiment les plus satisfaits.

Une fois qu’ils ont payé toutes leurs dépenses contraintes (logement, impôts…), seuls 47 % des Français déclarent avoir la possibilité d’épargner de l’argent à la fin du mois, en recul de sept points. Entre les deux vagues de sondages, les sondés s’identifiant aux classes moyennes sont les plus nombreux à faire part d’un recul sur ce thème. 57 % des 35-49 ans déclarent ne pas être en capacité d’épargner : il s’agit de la tranche d’âge la plus touchée, selon le sondage.

46 % des Français estiment cependant s’en sortir « correctement » avec les revenus de leur foyer. 44 % déclarent s’en sortir « difficilement », soit une progression de 8 points par rapport à septembre 2010. 90 % des défavorisés et 69 % des catégories modestes déclarent notamment être dans une situation difficile.

Dans ce contexte, le pessimisme est de mise : 50 % des sondés pensent qu’ils vivront moins bien dans une dizaine d’années qu’actuellement. Cette donnée confirme une nouvelle fois les craintes exprimées par les Français sur leur avenir, que ce soit à propos du niveau des retraites ou des perspectives de reprise.

*Sondage réalisé par l’Ifop par questionnaire auto-administré en ligne, du 20 décembre 2012 au 4 janvier 2013, auprès d’un échantillon de 2001 personnes représentatif de la population française.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieManagement

"La crise exacerbe les situations d'agressivité en entreprise"

Pour Olivier Maillot, consultant-formateur en gestion des conflits, la crise peut exacerber les situations d’agressivité en entreprise. Les sociétés misent sur la formation.
ÉconomiePolitique éco

Les ménages s'inquiètent de leur situation financière

Les Français surveillent davantage leurs comptes bancaires. 25 % d’entre eux déclarent ne pas pouvoir épargner.
Actualité socialeSociété

Risques : les Européens ont peur d'être déclassés

Les finances personnelles et l’emploi sont en tête des craintes exprimées par les Européens.

Laisser un commentaire