Aller au contenu

Russie: Medvedev souhaite se démarquer des Etats-Unis

« Le fait que les plus grandes sociétés financières du monde ne tiennent pas assez compte des risques, qui s’ajoute à la politique financière agressive de la plus grande économie du monde, n’a pas seulement causé des pertes aux entreprises. La plupart des habitants de la planète se sont appauvris », a asséné ce week-end au Forum économique de Saint-Pétersbourg le nouveau président russe Dmitri Medvedev.

Dans la continuité de Vladimir Poutine, Dmitri Medvedev critique donc lui aussi certains éléments de la politique des Etats-Unis. L’hégémonie américaine semble déclinante, selon des propos rapportés par le quotidien économique La Tribune. « Quelle que soit l’importance du marché américain, quelle que soit la force du système financier américain, ils ne peuvent pas se substituer au marché financier mondial ni au marché des matières premières », a-t-il indiqué.

Près d’un an après le déclenchement de la crise financière, la Russie possède d’importantes capacités à prêter des liquidités, selon Medvedev. Les investissements russes à l’étranger apparaissent également, aux yeux du président russe, comme un moyen de se démarquer de l’emprise des Etats-Unis sur l’économie mondiale. A ce titre, comme le rappelle La Tribune, Gazprom semble être l’un des meilleurs chevaux de bataille de la Fédération.

Medvedev en a également profité pour présenter son plan d’action à l’égard des investisseurs. Un renforcement des dispositions législatives sur la justice et la corruption est notamment envisagé.

Publié dansEconomieMarchés et finance