FocusLa sélection de la rédaction

Le Rhum Fest Paris, dix ans au compteur, revient en mai 2024

2 min de lecture

Au Parc floral de Paris, le Rhum Fest a dix ans. Le salon célèbrera son anniversaire du 4 au 6 mai avec plusieurs nouveautés.

Le Rhum Fest Paris a dix ans – mais il ne s’agit pas de sa dixième édition, impact du Covid oblige. Organisé samedi 4, dimanche 5 (grand public) et lundi 6 mai (professionnels), le salon de dégustation dédié au rhum accueillera environ 150 marques, sur les stands d’une soixantaine d’exposants. Un bon cru, qui ponctue une décennie de succès : le salon est passé de 800 mètres carrés à ses débuts à 4000 mètres carrés aujourd’hui, et le nombre de visiteurs de 1800 à 7500 (édition 2023). Le lieu ne change pas, au Parc Floral de Paris.

Une jauge maximale à laquelle tient Cyrille Hugon, le coorganisateur du salon. “Le prix d’entrée n’a pas changé, on pourrait le mettre à 90 euros, mais cela reste à 60 euros, ce qui n’est pas exigeant puisque nous sommes parfois poussés à nous premiumiser. Nous essayons de rester festifs et populaires, tout en attirant les vrais amateurs et en augmentant la qualité des animations”, explique-t-il. Cette année, l’objectif de l’équipe est de gagner en confort de visite avec davantage de food trucks, et un accueil plus fluide.

Un espace dédié à des cuvées exceptionnelles

Les amateurs de rhum seront à la fête avec deux nouveautés. Premièrement, un espace fermé, “Vif”, pour “Very important friends”, avec 75 billets commercialisés par jour (120 euros pour cinq dégustations) “Des cuvées hallucinantes y seront présentées, dont un rhum distillé dans un alambic fabriqué sous Louis XV, à la distillerie Wird, à La Barbade par Alexandre Gabriel”, annonce Cyrille Hugon.

Autre surprise, pilotée par Marc Battais, deux cuvées spéciales, dont la première en partenariat avec la maison Ricci, un Panama 20 ans d’âge en brut de fût. 100 bouteilles seront mises en vente (120 euros). L’équipe a aussi travaillé avec l’embouteilleur Swell de Spirits, autour d’un rhum blanc. Un rhum arrangé (MaloRhum), ananas rôti et vanille, est aussi évoqué.

Un concert est prévu, le samedi soir, pour les exposants; tandis qu’une attention particulière sera apportée à la place des femmes dans l’univers du rhum. Lors des trois jours de l’événement, 120 personnes, avec les prestataires, sont mobilisées sur l’organisation.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2787 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Les rhums Planteray se déclinent en cocktails, comme l'illustre le Fridge Comedy club

La marque de rhum Planteray (ex-Plantation) a organisé, mi-mai, sa Tropical Week dans une cinquantaine de bars français, avec des cocktails créés par chaque établissement, comme au Fridge Comedy room, à Paris.
Entreprises

L'eau-de-vie albanaise Gonxhe se lance par l’intermédiaire des bars

Produite en Albanie, l’eau-de-vie de raisin Gonxhe, initiée par deux entrepreneurs français, s’est lancée par l’intermédiaire des bars depuis un an.
EntreprisesIndustrie

A Paris, la Distillerie de l’Arbre sec fait ses premiers pas

Nichée dans le 1er arrondissement, la Distillerie de l’Arbre sec enrichit le paysage parisien des fabricants de spiritueux, en se concentrant sur ses gins à son démarrage.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter