La sélection de la rédaction

Paris : le restaurant Piccola Mia, pendant italien de Mon Coco, fait ses premiers pas place de la République

3 min de lecture

Place de la République, à Paris, le restaurant Piccola Mia succède à Pizza Pino, avec des recettes déjà éprouvées : décoration léchée, plats généreux, large amplitude horaire.

Les nombreux passants de la place de la République, à Paris, auront remarqué que le restaurant Pizza Pino n’est plus. Depuis le mois de décembre 2023, la thématique italienne reste néanmoins de mise sur cet emplacement stratégique avec Piccola Mia. Une grande terrasse couverte, un bar à cocktails, une décoration léchée : il s’agit du pendant transalpin de Mon Coco, un grand restaurant situé en face, de l’autre côté du boulevard Voltaire (11ème arrondissement), ouvert également en continu de la mi-journée au milieu de la nuit. Pas de hasard : il s’agit des mêmes propriétaires.

“Depuis plusieurs années, on lorgnait sur le lieu, explique Christophe Elzière, propriétaire des deux établissements, avec sa femme Delphine. J’ai des origines italiennes, j’ai grandi à Nice, et nous souhaitions faire découvrir cet univers.”

Un an et demi a été nécessaire pour ouvrir Piccola Mia (160 couverts, 16 personnes) qui s’appuie toujours sur une architecture d’intérieur signée Michael Malapert, des cocktails signés L’Alchimiste de Matthias Giroud et, nouveauté, l’appui du chef Denny Imbroisi (notamment connu depuis son passage dans “Top Chef” en 2012) et du pizzaiolo Julien Serri, qui avait lancé il y a quatre ans Magnà, un concept de pizzas servies en portefeuille.

Trois salles et un club

Trois espaces distincts ont été créés : la verrière, avec notamment des cocktails proposés en happy hour l’après-midi, “la cucina” avec une cuisine ouverte et un comptoir de bar – qui occupe une large place, et une vaste salle de restaurant, plus intimiste, à l’étage.

Super Club - Restaurant Piccola Mia - Place de la République - Paris 11ème

Un club a été crée au sous-sol.

Au sous-sol, un club aux codes rétro a été aménagé, le Super Club. “République est un quartier du soir”, souligne Christophe Elzière. en présentant la salle, dotée d’un bar indépendant, d’un espace pour danser (ou à privatiser), et d’un fumoir. Les codes des années 1970 et 80 ont été repris pour imaginer ce lieu à part (30 places assises, le vendredi et le samedi en soirée).

Coup de cœur pour les desserts

Linguine alle vongole veraci - Restaurant Piccola Mia - Place de la République - Paris 11ème - Restaurant Piccola Mia - Place de la République - Paris 11ème

Linguine alle vongole veraci – Restaurant Piccola Mia – Place de la République – Paris 11ème

Pizza Quattro formaggi- Restaurant Piccola Mia - Place de la République - Paris 11ème - Restaurant Piccola Mia - Place de la République - Paris 11ème

Pizza Quattro formaggi

Linguine alle vongole veraci - Restaurant Piccola Mia - Place de la République - Paris 11ème

Linguine alle vongole veraci

Toujours imprimée sur une feuille volante pour être facilement remplacée, la carte, introduite par les suggestions du jour, propose un large choix d’antipasti et de plats. En entrée, on reste sur notre faim avec le calamar et la courgette frits, bien qu’accompagnés par une mayonnaise à l’encre de seiche (13 euros). Il vaut mieux se diriger directement vers les pizzas, très généreuses – même celles destinées aux enfants dépassent de l’assiette – et déclinées en douze recettes. Difficile de terminer la Quatro formaggi, un incontournable (15 euros). Idem pour les pâtes (linguine alle vongole veraci, des pâtes accompagnées de palourdes, 24 euros).

Alfogato - Restaurant Piccola Mia - Place de la République - Paris 11ème

Alfgato

Mousse au chocolat - Restaurant Piccola Mia - Place de la République - Paris 11ème

Mousse au chocolat

Coup de coeur pour l’alfogato (8 euros), une glace à la vanille sur laquelle on verse un expresso, et sur la mousse au chocolat, avec du caramel au beurre salé (8 euros), deux gourmandises en dessert qui méritent un passage à l’heure du goûter.

Dans les prochaines semaines, Piccola Mia compte s’appuyer sur la présence de sept théâtres aux alentours et des 385 chambres de l’hôtel Crowne Plaza tout proche pour se développer, malgré des difficultés récurrentes de recrutement. “Il est plus facile de recruter sur des services de nuit”, indique Christophe Elzière, qui pointe notamment les abandons de postes sans crier gare. Un samedi midi, pas de barman en vue, par exemple. Sans doute une question de réglages, avant que l’établissement ne prenne sa vitesse de croisière.

2787 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

A la microbrasserie Patoche, à Paris, un nouveau brasseur et des bières pour le printemps

Jérémie Normand a rejoint l’équipe de la microbrasserie Patoche comme brasseur. La gamme de bières est fréquemment renouvelée, en plein cœur de Montmartre, à Paris.
EntreprisesIndustrie

A Paris, la Distillerie de l’Arbre sec fait ses premiers pas

Nichée dans le 1er arrondissement, la Distillerie de l’Arbre sec enrichit le paysage parisien des fabricants de spiritueux, en se concentrant sur ses gins à son démarrage.
La sélection de la rédaction

Dans ces bars d'hôtels 5 étoiles, on passe à l'heure du dessert

Tiramisu, espresso martini revisité, Mont Blanc : à l’InterContinental Paris Le Grand, au Sofitel Paris Baltimore et chez Maison Proust, des inspirations desserts dans des bars d’hôtels parisiens 5 étoiles.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter