EntreprisesServices

Porte de Versailles, le grand écart de l’hôtel Eklo entre chambres économiques et restauration french touch

3 min de lecture

Au pied du parc des expositions de la Porte de Versailles (Paris), le nouvel hôtel Eklo mise sur une offre d’hébergement économique et sur un nouveau concept de restauration à la française pour se frayer un chemin.

Après avoir emprunté l’entrée de service du parc des expositions de la Porte de Versailles, à Paris, l’hôtel Eklo, ouvert début février 2024, laisse entrevoir sa proue, tel un paquebot posé derrière le hall 7. Le onzième hôtel d’Eklo compte 304 chambres, contre une centaine habituellement pour cette enseigne d’hôtels économiques créée en 2014 et qui a levé l’an dernier 35 millions d’euros pour accélérer son développement. Un “gros porteur” qui entend se distinguer par son offre d’hébergement, mais aussi par l’arrivée d’un concept de restauration préalablement testé à Montpellier (Hérault).

Chambre d'hôtel pas cher - Eklo Porte de Versailles

Dans l’une des chambres.

Dortoirs - Eklo Porte de Versailles

Des dortoirs sont disponibles.

Le bâtiment, certifié Haute qualité environnementale niveau Excellent et BREEAM niveau Very Good, dans la lignée des engagements “verts” d’Eklo, se distingue aussi par sa volonté de viser une clientèle étudiante et familiale grâce à ses six catégories de chambres, et à ses dortoirs (non-mixtes), commercialisés au lit ou jusqu’à six personnes. Un concept que l’on pensait révolu, mais qui est remis au goût du jour grâce à cette possibilité de réservation entière de la chambre, et de la présence d’une cuisine partagée dans l’hôtel, pour les clients qui ne souhaiteraient pas dîner au restaurant ou à l’extérieur.

“Les backpackers, groupes scolaires ou sportifs peuvent opter pour les dortoirs privatisables”, suggère Eklo, dont les prix démarrent, pour une chambre “compact” de 11 mètres carrés, à partir de 80 euros la nuit. Une salle de bains et une climatisation réversible équipent chaque chambre traditionnelle. L’hôtel, situé administrativement à Vanves (Hauts-de-Seine), cible les 7,5 millions de visiteurs annuels du parc des expositions – Viparis, l’exploitant du lieu, a retenu Eklo lors d’un appel d’offres. Des salles de séminaires ont aussi été aménagées.

Un restaurant ouvert en continu

Eklo Porte de Versailles - Nouveau restaurant French Kiss

Une vaste salle de restaurant a été aménagée au dernier étage.

Faute de signalétique, il est encore difficile de savoir, en revanche, que le dernier étage de l’hôtel abrite une offre de restauration, baptisée French Kiss, construite autour d’un bar et d’un vaste restaurant (avec vue sur la Tour Eiffel), accessible à tous. “Un lieu de vie à la française, dans un esprit de guinguette”, vante Eklo, qui ne propose pas de burgers ou de produits inspirés des cuisines du monde, mais mise sur une réinterprétation des classiques français. 200 couverts peuvent être accueillis.

Cordon bleu - Eklo Porte de Versailles - Nouveau restaurant French Kiss

Le cordon bleu est généreux, mais dénué d’accompagnement.

Pomme au four - Eklo Porte de Versailles - Nouveau restaurant French Kiss

Pomme au four

Crème brulée - Eklo Porte de Versailles - Nouveau restaurant French Kiss

Crème brulée

D’emblée, on craque sur le cordon bleu (poulet français plein air, fromage, jambon blanc), incroyablement régressif, fondant et croustillant, cuisiné avec du comté. Un bon moyen de redécouvrir ce plat iconique, généreusement servi, même si son prix (19 euros) demeure élevé, de surcroît sans accompagnement. La pomme au four (4 euros) fait office de side bienvenu, toujours dans cet esprit réconfortant. Aile de raie, effiloché de porc, joue de bœuf aux carottes, poulpe snacké ou quiche sont aussi au menu. La crème brûlée à la vanille de Madagascar (8 euros), très classique, constitue un dessert efficace.

Cocktail Zoubisou - Eklo Porte de Versailles - Nouveau restaurant French Kiss

Zoubisou

Ouvert toute l’après-midi pour travailler, French Kiss propose également une large offre de cocktails, avec dix cocktails création et six mojitos. Le Zoubisou (Mandarine impériale, Noilly Prat, citron vert, sirop de lavande, espuma rose jasmin), élégamment servi, permet de compléter le déjeuner ou se laisse volontiers déguster plus tardivement. Après un café, très court, il est l’heure de repartir sur un salon.

— 1 rue du Moulin, 92170 Vanves

2787 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

A la microbrasserie Patoche, à Paris, un nouveau brasseur et des bières pour le printemps

Jérémie Normand a rejoint l’équipe de la microbrasserie Patoche comme brasseur. La gamme de bières est fréquemment renouvelée, en plein cœur de Montmartre, à Paris.
EntreprisesIndustrie

A Paris, la Distillerie de l’Arbre sec fait ses premiers pas

Nichée dans le 1er arrondissement, la Distillerie de l’Arbre sec enrichit le paysage parisien des fabricants de spiritueux, en se concentrant sur ses gins à son démarrage.
La sélection de la rédaction

Dans ces bars d'hôtels 5 étoiles, on passe à l'heure du dessert

Tiramisu, espresso martini revisité, Mont Blanc : à l’InterContinental Paris Le Grand, au Sofitel Paris Baltimore et chez Maison Proust, des inspirations desserts dans des bars d’hôtels parisiens 5 étoiles.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter