Terwi’a, le brunch du week-end du restaurant libanais Sama, à Paris
La sélection de la rédaction

EN IMAGES — Paris : au restaurant libanais Sama, à l’heure du brunch, on se laisse guider parmi les saveurs

2 min de lecture

Le Terwi’a, le brunch du week-end du restaurant libanais Sama, à Paris, permet aux clients de se laisser guider parmi l’offre, en service à table. Nous y étions.

Il n’y a rien de plus plaisant, dans un restaurant, que de glisser les pieds sous la table et de se laisser guider. En service à table, depuis une carte unique, tel est le principe du brunch de Sama, servi chaque week-end à l’heure du déjeuner. Ouvert à l’automne 2023, ce restaurant du 11ème arrondissement de Paris interprète la cuisine libanaise dans un décor de bistrot, établissant des passerelles entre les cultures. Pour son Terwi’a (34 euros par personne), Sama propose à ses convives d’être servi sous forme d’une continuité de mezze, permettant de découvrir un panorama de la cuisine levantine.

“Le brunch est inspiré du petit déjeuner Terwika traditionnel ouvrier que l’on trouve au Liban dans de petites échoppes, avec les plats populaires. On l’a pensé comme un déroulé. Eux ne mangent qu’un ou deux plats, nous le proposons plus riche mais sans y inclure certaines spécialités peu accessibles comme des foies crus”, explique Marwan Rizk, l’un des trois associés de Sama, avec Karim Haïdar et Loulouwa Al Rachid, respectivement issus de la restauration et du conseil.

Un petit-déjeuner du sucré au sucré

Terwi’a, le brunch du week-end du restaurant libanais Sama, à Paris Terwi’a, le brunch du week-end du restaurant libanais Sama, à Paris Terwi’a, le brunch du week-end du restaurant libanais Sama, à Paris Terwi’a, le brunch du week-end du restaurant libanais Sama, à Paris

Après avoir fait son choix entre une citronnade à la fleur d’oranger ou un jus d’oranges maltaises pressé, puis avoir choisi entre thé ou café – pour l’entrée en matière du petit-déjeuner – la dégustation débute par le labné (lait fermenté) avec ses crudités et olives du Liban, avant de compléter la dégustation avec une manouché de zaatar, un pain au zaatar moulu, au sumac et éventuellement au sésame. Les arômes du thym plaisent immédiatement. Un riche plat à base de fèves et de pois chiche, le foul mdammas, est servi par la suite. Une portion finement épicée, assez suave, qui constitue l’un des cœurs du repas.

Terwi’a, le brunch du week-end du restaurant libanais Sama, à Paris Terwi’a, le brunch du week-end du restaurant libanais Sama, à Paris  Terwi’a, le brunch du week-end du restaurant libanais Sama, à Paris Terwi’a, le brunch du week-end du restaurant libanais Sama, à Paris Terwi’a, le brunch du week-end du restaurant libanais Sama, à Paris

Des arayess kafta (petits sandwichs à la viande), parfaits pour les partager à table, suivent, accompagnés de crudités, avant de s’attaquer aux œufs au plat au sumac, une épice aux notes fruitées et acidulées. Les pancakes (katayefs assafiri, farcis de crème achta, de pistaches torréfiées et accompagnés d’un sirop à la fleur d’oranger) – très réconfortants, et la salade de fruits frais suivent. On se délecte des figues, avant de passer aux pâtisseries – sfouf au safran, loukoums à la rose, de quoi craquer même à une heure avancée de l’après-midi.

Salle du restaurant libanais Sama, à Paris

Ambiance familiale au restaurant.

La salle principale de Sama peut accueillir jusqu’à 40 couverts. Riz au lait à la rose, thon pilé ou beignets de yaourt de brebis figurent au menu classique du restaurant. “Nous avons souhaité créer Sama pour le plaisir de présenter aux Parisiens une vision authentique et moderne de la cuisine libanaise. A l’image de toutes les autres cuisines, la cuisine libanaise offerte dans les restaurants libanais de Paris se devait de faire sa mue, estime Marwan Rizk. Avec douceur, le pari du brunch semble réussi.

— 5 rue Guillaume Bertrand, 75011 Paris

2816 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

A Bastille, O’Sullivans ose le pub gastronomique

Loin des pubs traditionnels, O’Sullivans Bar & Grill, ouvert au printemps place de la Bastille, à Paris, joue à fond la carte du restaurant. Un pari qualitatif, qui tranche avec les codes de l’enseigne.
EntreprisesLa sélection de la rédaction

A Paris, le bar de l'Hôtel du Collectionneur renouvelle son menu food, façon restaurant

Une vraie offre de restauration dans un élégant bar d’hôtel, tel est le pari relevé par l’Hôtel du Collectionneur (5 étoiles), à Paris, avant l’installation, à la rentrée, d’un terrain de padel.
EntreprisesLa sélection de la rédaction

Ventrus, trois ans de restauration dans une belle coque en bois et de nombreux projets

Jusqu’à la fin juillet, le chef Timothée Deseine prend les commandes de Ventrus, un restaurant en bois et en verre posé depuis trois dans dans le parc de la Villette, à Paris. Les envies de mobilité du concept seront finalement assouvies par de nouveaux projets prévus pour 2025.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter