EntreprisesServices

Paris et Lyon: passage à table réussi pour les food halls de Food Society

2 min de lecture
Food Society Paris (Les Ateliers Gaîté)

Les food halls signés Food Society ont réussi leur lancement, en juin 2021 à Lyon puis en octobre 2022 à Paris, autour de comptoirs de street food répartis autour de grandes tables et liés par un dispositif numérique.

Décollage réussi pour Food Society, à Paris. En octobre dernier, ce nouveau lieu dédié à la restauration a pris ses quartiers sur 3500 mètres carrés, avec près de 1000 places assises, au rez-de-chaussée du nouveau centre commercial Les Ateliers Gaîté, dans le 14ème arrondissement de Paris, à proximité immédiate de la gare Montparnasse. “Un food hall consiste en un regroupement de kiosques de street food en un même lieu, que l’on espère exceptionnel pour le client”, explique Frank Delafon, directeur général.

Quinze kiosques sont donc proposés, sous forme d’une offre F&B éclatée à travers des comptoirs répartis dans un vaste local aux allures industrielles, dans la lignée de la sobriété voulue par Unibail-Rodamco-Westfield pour l’aménagement de la galerie commerciale. La foncière (Les Quatre temps, Forum des Halles…) s’appuie sur Food Society pour renouveler – et rajeunir – sa morphologie des espaces de restauration. Elle a lancé en 2008 un appel d’offres pour la création de food halls. “Je suis opérateur de restaurants et d’hôtels à Lyon, et Moma Group a remporté le projet à Paris. Les deux initiatives se sont rejointes”, précise Frank Delafon.

En juin 2021, le premier Food Society a donc vu le jour à Westfield La Part-Dieu, à Lyon (Rhône), le plus grand centre commercial français, avec dix comptoirs et 500 mètres carrés de terrasses. 70 personnes y travaillent; un chiffre qui monte à 150 à Paris. Les restaurants et bars (dont une déclinaison du bar à cocktails Combat, originellement dans le 19ème arrondissement) sont gérés en partie par Food Society, et en partie par des exploitants. La réalisation d’une cuisine “100% maison,éthique, durable, faite de produits en circuits courts” a constitué l’impératif fixé aux différents partenaires. Parmi les noms connus, on retrouve Blend (burgers) ou Louie Louie (pizzas par Liquid Corp).

Des lieux de destination

“Nous déclinons, à notre sauce, la street food. Nous avons de grandes tables, nous pouvons accueillir de grands groupes. Notre clientèle jeune adhère à ce concept”, poursuit Frank Delafon. A Paris, il est désormais possible de réserver une table à l’avance. 90% des commandes transitent, aussi bien à Lyon qu’à Paris, par le site internet de Food Society, conçu pour être consulté sur un téléphone. Objectif affiché, réduire les files d’attente.

“Nous sommes des lieux de destination”, complète le dirigeant, heureux de constater que la fréquentation des deux food halls permet de drainer une clientèle différente de celle des centres commerciaux.

Photo de couverture: Studio Slurp

A lire également
Entreprises

A la microbrasserie Patoche, à Paris, un nouveau brasseur et des bières pour le printemps

Jérémie Normand a rejoint l’équipe de la microbrasserie Patoche comme brasseur. La gamme de bières est fréquemment renouvelée, en plein cœur de Montmartre, à Paris.
EntreprisesIndustrie

A Paris, la Distillerie de l’Arbre sec fait ses premiers pas

Nichée dans le 1er arrondissement, la Distillerie de l’Arbre sec enrichit le paysage parisien des fabricants de spiritueux, en se concentrant sur ses gins à son démarrage.
La sélection de la rédaction

Dans ces bars d'hôtels 5 étoiles, on passe à l'heure du dessert

Tiramisu, espresso martini revisité, Mont Blanc : à l’InterContinental Paris Le Grand, au Sofitel Paris Baltimore et chez Maison Proust, des inspirations desserts dans des bars d’hôtels parisiens 5 étoiles.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter