ÉconomieEntreprisesIndustrie

Pagès Védrenne poursuit son essor auprès des professionnels du bar

2 min de lecture
Pagès Védrenne - Spiritueux et bartenders

Pagès Védrenne s’est taillé une place de choix dans l’univers du bar. Avec le recrutement, il y a deux ans, d’un brand ambassador, Tristan Simon, et un portefeuille très étoffé (crèmes de cassis et crèmes de fruits, apéritifs, marcs, fines, sirops, gin, abstinthe, rhums…), la firme de Nuits-Saint-Georges (Côte d’Or), labellisée Entreprise du patrimoine vivant, renforce sa position sur le marché des cocktails.

Pagès Védrenne, créée en 1923 et qui a fusionné avec la Distillerie de la verveine du Velay Pagès en 1997, réalise 18 millions d’euros de chiffre d’affaires. Elle compte 96 salariés et produit 5 millions de bouteilles par an. Elle s’est associée avec la Distillerie de la Salers en 2006 et a intégré en 2010 à son portefeuille Le Birlou, une liqueur apéritive du Cantal qui mêle des arômes de pomme et de châtaigne. Pierre-Benoît Dupuis, directeur général, nous en dit plus.

Comment a évolué votre gamme de produits de au cours des dernières années ?

Pagès Védrenne a renforcé de liquorist référents sur les terroirs emblématiques de FRANCE avec la Distribution internationale d’Izarra, spiritueux emblématique et historique du Pays Basque. Notre poids à l’international nous a amené à suivre les inspirations des pays en lancant une liqueur de gingembre mais également des sirops, comme le caramel salé.

Comment s’est déroulée votre diversification dans le rhum ?

Il était logique que Pagès Védrenne qui décline quasi tous les savoirs-faire en production de spiritueux se rapproche d’un partenaire export en rhum de qualité. La distillerie Bielle de Marie Galante nous a développé des gammes exclusives et premium qui renforcent notre portefeuille.

De quelle manière parvenez-vous à adresser la cible des bartenders ?

Notre brand ambassador part à la rencontre du réseau des bartenders. Nous organisonsaussi des guest bartendings à leurs côtés, dans leurs établissements. Nous participons à des salons, et nous ne manquons pas, lors de nos visites auprès des importateurs, de rencontrer les professionnels du bar.

Quels sont vos objectifs de développement ?

Pagès Védrenne s’emploie à pousser nos marques de spiritueux avec nos partenaires internationaux. L’image Made in France est porteuse, les clients sont avides d’expériences sur des spiritueux médaillés qui ont traversé les siècles. Les sirops sont un axe de développement évident en France et à l’International pour des applications mocktails, barista, sodas, granités. Notre expertise sur le fruit renforce notre crédibilité et fait la différence.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A lire également
EntreprisesServices

Régis Botta : “le décor d'un restaurant doit être assez fort pour concilier les exigences du service et le confort du client”

Qu’est-ce qui fait l’essence d’un restaurant ? La qualité de sa cuisine, évidemment. L’accueil de son personnel, aussi. L’ambiance, également. Un sujet auquel s’attèle, depuis 2007 puis la création de son agence en 2011, l’architecte Régis Botta.
Entreprises

La distillerie parisienne Baccae éveille l'intérêt du public sur l'élaboration du gin

A Paris, les ateliers de création d’un gin de la distillerie Baccae, qui fête ses cinq ans, remportent un franc succès. Les…
Économie

Grand classique des cocktails, l'old fashioned revient en avant

La marque de whiskey Woodford Reserve s’appuie sur l’old fashioned pour son développement dans les bars à cocktails. Exemple au Jefrey’s, à Paris.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez nous contacter par mail depuis notre page A propos.